Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rétro Tennis - Janvier : Novak Djokovic prend l'ascendant (1/12)

par Jérôme Collin 20 Décembre 2011, 09:00 TENNIS

Une page se tourne. 2011 prend fin tandis que 2012 prend son envol. De l’Australie au Canada, Europe, Asie, Afrique et Amérique visités, la saison tennistique fut haute en couleurs et riche en rebondissements. L’heure des bilans arrive ainsi, une rétro parfaite pour revivre des moments magiques. Première épisode avec le mois de janvier pour une reprise sous le soleil de l’hémisphère Sud.

 

1-copie-6

 Nadal ou Djokovic ? Djokovic ou Nadal ?

 

Au petit jeu des pronostics pour la saison à venir, le nom de Rafael Nadal comme principal animateur du circuit en 2011 revient beaucoup. Celui de Novak Djokovic un peu moins... C'est pourtant le Serbe qui va démontrer toute la saison sa supériorité sur le circuit masculin, et à commencer par le mois de janvier. Premier mois de l'année qui voit également Gilles Simon remporter un tournoi.

Les premiers tournois ATP 250 de l'année ont lieu simultanément à Doha, Brisbane et Chennai. Ce sont respectivement Roger Federer, Robin Soderling et Stanislas Wawrinka qui remportent le tournoi. Au Qatar, Roger Federer s'est débarrassé en demi-finale d'un certain Jo-Wilfried Tsonga.

Le premier tournoi ATP remporté en 2011 par un Français intervient dès le début de janvier, avec la victoire de Gilles Simon à Sydney. Il bat en finale Victor Troicki, celui qui a rapporté le point gagnant en finale de Coupe Davis à la Serbie. Il s'agit là de son huitième titre personnel, ce qui en fait le Français le plus titré en activité.

 

simon--sydney.jpg

 

 

Le début d'une domination

Mais la saison de tennis ne débute vraiment qu'avec l'ouverture de l'Open d'Australie. Roger Federer y arrive en tenant du titre. C'est d'ailleurs là qu'il a décroché son dernier titre du Grand Chelem. Rafael Nadal est également placé, lui qui sort d'une saison 2010 époustouflante. Cependant, l'Espagnol déjoue en étant éliminé dès les quarts de finale, et Djokovic en profite.

Quelques semaines plus tôt, la Serbie, emmenée par un Novak Djokovic tout feu tout flamme, remporte la Coupe Davis face à la France. Un déclic pour « Nole » qui dira avoir trouvé une confiance qui lui faisait défaut jusque là. Une victoire qui annonce une domination sur la saison 2011. Son escapade australienne se déroule à merveille. Il ne lâche qu'un set au Croate Dodig, une des futures révélations de la saison. En demi-finale, le « Djoker » prend la mesure de Roger Federer en trois sets gagnants. Le Suisse est incapable de résister à Djokovic, qui est déjà en pleine bourre. La finale n'est qu'une formalité pour le Serbe face à Andy Murray, ce dernier laissant cependant passer une chance inouïe de remporter un Grand Chelem, lui qui cale toujours sur la dernière marche face au trio de tête (Nadal, Federer, Djokovic). 

 

3-copie-3.jpg

 Djokovic déja en grande forme

 

Une mise en route délicate pour les cadors

De son côté, Rafael Nadal semble manquer de jus. À Doha, il se fait surprendre aux portes de la finale par Davydenko. Le Russe est d'ailleurs l'une des bêtes noires de Nadal, car il compte à l'heure actuelle plus de victoires que de défaites face au Majorquin (6 victoires contre 4 pour Nadal). Rares sont les joueurs qui peuvent s’en vanter. À l'Open d'Australie, son compatriote David Ferrer l'écarte du tournoi en quart de finale. Cependant, l'heure n'est pas à l'inquiétude. Hormis en 2009 où Rafa a remporté le tournoi, l'Open d'Australie ne lui a jamais vraiment souri. Globalement, le dur n'est d'ailleurs pas la surface de prédilection de l'Espagnol. Plus étonnant cependant, cette défaite face à Ferrer, qui lui non plus n'est pas un spécialiste du dur. À noter que le Majorquin est toutefois malade et blessé aux ischio-jambiers, ce qui peut expliquer son manque de compétitivité en début de saison.

Roger Federer a certes remporté le tournoi de Doha, mais sa défaite face à Djokovic en trois sets a marqué les esprits, et démontré une fois de plus que le Suisse n'était peut-être plus aussi souverain que par le passé. Sa suprématie sur le tennis prend peu à peu fin, et l'émergence de Djokovic sera source de nouveaux échecs pour le meilleur joueur de tennis de tous les temps pour beaucoup de spécialistes.

 

 

Le mois de janvier a donc sacré principalement un homme, Novak Djokovic, vainqueur de son second tournoi du Grand Chelem, toujours à l'Open d'Australie. Les Français n'ont été guère en vue pour l'heure. La saison sur dur se poursuit au mois de février.

 

 

Article réalisé par Jérôme Collin | Images : Reuters

commentaires

Haut de page