Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rétro Tennis - Juin : Djokovic, roi d'Angleterre (6/12)

par Loïc Espitalier-Noël 25 Décembre 2011, 14:20 TENNIS

Après la saison de terre battue, clôturée début juin à Paris lors des Internationaux de France à Roland Garros, a lieu en juin, la saison sur gazon. Au programme, quatre 250 Series (Halle, Queens, s'Hertogenbosch, Eastbourne) répartis sur deux semaines, du 6 au 16. Ces tournois ayant bien entendu lieu dans le cadre d'une préparation pour le troisième tournoi du Grand Chelem de l'année : Wimbledon.

 

Andy Murray, chouchou britannique http://www.directmatin.fr/commun/n509x359/21/wimbledon-soeur-williams-wozniacki-limin-es-djokovic-murray--77000.jpg

À Halle, rien de particulier à noter, étant donné que la tête de série numéro un, Roger Federer, a déclaré forfait après sa défaite en finale à Roland Garros, et que la deuxième tête de série se nomme Tomas Berdych. Au rendez-vous du dernier carré se retrouvent donc les deux premières têtes de série, Berdych et le Français Gaël Monfils, opposés respectivement à Philipp Petzschner et Kohlschreiber. À la surprise générale, les deux favoris tombent au profit d'un duel germano-allemand en finale entre les deux Philipp dont Kohlschreiber sortira finalement vainqueur après l'abandon de son homologue au début du deuxième set. Rien de spectaculaire donc.

En effet, tous les grands noms du tennis (ou du moins, ce qui jouent après Roland Garros, Djokovic étant également forfait) se retrouve à Londres, pour le mythique tournoi du Queen's. Comme faits marquants lors de ce tournoi, on notera que pour la première fois, deux britanniques se retrouvent en demi-finales devant leur public, avec James Ward et Andy Murray dans le dernier carré. Autre grand chamboulement, la défaite de Rafael Nadal dès les quarts de finale, éliminé par Jo-Wilfried Tsonga, qui nous prépare une magnifique saison sur herbe. On observe alors une belle performance des joueurs français, puisque Tsonga ira jusqu'en finale alors que Michaël Llodra et Adrien Mannarino se sont hissés jusqu'en huitièmes de finale. Et pour une fois, Andy Murray n'a pas déçu son public en se débarrassant d'Andy Roddick en demies, avant de s'imposer en trois sets disputés devant Jo-Wilfried Tsonga.

Lors du tournoi de s'Hertogenbosh, rien de bien croustillant à se mettre sous la dent si ce n'est la victoire en finale de Dimitry Tursunov sur Ivan Dodig, après la débâcle française avec les défaites dès le premier tour de Jérémy Chardy, Adrian Mannarino et Arnaud Clément, ainsi que l'élimination du dernier Français en lice au tour suivant, en la personne de Nicolas Mahut.

Enfin,  à Eastbourne, on a droit à une nouvelle irrégularité du meilleur joueur français du moment, Tsonga, éliminé dès le deuxième tour, alors qu'il était en finale du Queen's la semaine précédente. On découvre ici le joueur japonais Kei Nishikori, qui atteint là les demi-finales d'un 250 Series. Enfin en finale, on note la victoire d'Andreas Seppi sur un très bon Janko Tipsarevic.

 

Djokovic maître à Wimbledon, aussi

http://www.dawn.com/wp-content/uploads/2011/07/djokovic-wimbledon-AFP-543.jpg

On se retrouve donc une semaine plus tard dans l'historique site du All England Tennis Club pour la troisième levée des tournois du Grand Chelem, à Wimbledon. L'année passée, Rafael Nadal s'était imposé en finale aux dépens de Tomas Berdych. Cette année, les Français vont jouer les troubles-fête dans l'habituel carré d'as composé des quatre premiers joueurs mondiaux que sont Rafael Nadal, Novak Djokovic, Roger Federer et Andy Murray. En effet, en quarts de finale, Roger Federer se retrouve opposé à Jo-Wilfried Tsonga, qu'on sait capable de battre les meilleurs sur un match, tout comme de perdre au premier tour contre un parfait inconnu. Ici, il semble en pleine forme et prêt à renverser des montagnes. Et ça pour renverser, il va renverser. Après deux manches, il est mené deux sets à rien  par un Suisse qui joue magiquement bien son tennis. On se dit alors que c'est mission impossible pour notre Frenchie, d'autant plus que Roger Federer n'a jamais perdu en Grand Chelem après avoir mené deux sets à zéro. Mais il y a un début à tout, et Tsonga va le faire comprendre à son adversaire. En retrouvant un tennis digne des tout meilleurs mondiaux, Tsonga sort des coups exceptionnels pour remonter le cours du match et finalement s'imposer sur le score renversant de 3-6 6-7 6-4 6-4 6-4. En demies, il tombe sur l'ogre du tennis mondial de cette saison 2011, le Serbe Novak Djokovic. Avec ce match, il peut devenir numéro un mondial avant même la finale qu'il jouerait face au numéro un mondial actuel Rafael Nadal. Et Nole Djokovic balaie d'un revers de main les espoirs français en ne perdant que le troisième set au tie break pour une victoire finale 7-6 6-2 6-7 6-3. En finale, il confirme qu'il devient le maître du tennis mondial en s'imposant une énième fois sur le Majorquin sur le score de 6-4 6-1 1-6 6-3, et développe la crainte d'un complexe d'infériorité que développerait Nadal sur le nouveau numéro un mondial, comme on l'avait supposé à l'époque à propos de Federer en comparaison avec Nadal.

Pour la première fois depuis sept longues années, le numéro un mondial n'est ni Roger Federer, ni Rafael Nadal, signe qu'une page se tourne sur le tennis masculin.

 

 

Article réalisé par Loïc Espitalier-Noël l Image : AFP

commentaires

Haut de page