Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ricardo Garcia #1 : "Je veux continuer à me former en tant que cycliste"

par Maxence Châble et Patrice Aguer. 14 Janvier 2012, 17:51 Carnets de route

Une nouvelle année débute, un nouveau Carnet de Route aussi ! Ricardo Garcia, nouveau membre d'Euskaltel, a accepté de tenir pour Culture Sport un Carnet de Route tout au long de la saison, sa première chez les professionnels. Pour vous situer quel genre de coureur il est, il a terminé huitième de la troisième étape du Tour d'Andalousie, hutième du classement général du Tour de Castille et Léon, onzième du Tour de la Rioja, dixième du Circuit de Getxo, dixième de la première étape du Tour de Burgos, sixième de la deuxième et quatrième de la quatrième étape. Tout ça en 2011.

Avant de prendre part à la Classic Down Under puis au Tour Down Under, Ricardo nous a accordé une interview.

Nous commençons donc avec ce petit entretien de présentation, afin de mieux connaitre le coureur et la personne.

http://euskaltel.euskadi.free.fr/IMG/jpg/2011_11_21_stage-1_nouveaux_EC.jpg Culture Sport : A quel âge as-tu débuté le cyclisme Ricardo ? Et comment y es-tu arrivé ?

Ricardo Garcia : Bonjour ! J’ai commencé le cyclisme tout petit. Vers l’âge de 13-14 ans, j’ai vu que c’était le sport que j’aimais le plus, alors mon père m’a inscrit à l’école de vélo du quartier.

Culture Sport : Quelles ont été tes équipes avant Euskaltel ?
Ricardo Garcia : En 2007 j’ai couru chez Caja Rural, puis j’ai porté le maillot de Naturgas Energia lors de la saison 2008 pour enfin courir de 2009 à 2011 dans l’équipe Orbea.

Culture Sport : Nous ne te connaissons pas beaucoup en France. Comment te définirais-tu en tant que coureur, et en tant que personne ?
Ricardo Garcia : Je suis un coureur très actif qui aime s’échapper dès que la route s’élève et qui s’adapte bien à tous les terrains. En tant que personne, je ne sais pas, c’est toujours difficile de se décrire… Je dirais que je suis une personne sincère et franche.

Culture Sport : Le grand public t’a découvert l’année dernière sur le Tour de Burgos. T’attendais-tu à faire une si bonne performance ?
Ricardo Garcia : Jamais je n’aurais pensé que je pouvais terminer si bien placé au général d’une course aussi exigeante que le Tour de Burgos. Mais bon, je me sentais fort et j’ai profité de chaque instant.

Culture Sport : Est-ce cette course qui a fait qu’Euskaltel t’a engagé ?
Ricardo Garcia : Non, je pense que c’est le travail accompli durant toute la saison qui justifie le grand saut.

Culture Sport : Tu as donc quitté Orbea. Que t’a apporté le passage dans cette équipe ?
Ricardo Garcia : De manière générale, Orbea m’a permis de mieux me connaître en tant que personne et coureur, de devenir plus professionnel et d’avoir davantage confiance en moi. http://a1.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/225327_1997620267088_1440945248_2384513_4413757_n.jpg

 

Culture Sport : Etant basque, porter le maillot Orange devait être un rêve. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?
Ricardo Garcia : C’est l’équipe locale, l’équipe que je vois depuis tout petit à la télévision. C’est elle qui m’a donné l’opportunité de devenir professionnel et je lui en suis très reconnaissant.

Culture Sport : As-tu une petite idée de ton calendrier 2012 ?
Ricardo Garcia : Pour l’instant, je sais que je démarre la saison en Australie pour ensuite enchaîner avec le Tour de Majorque et quelques classiques. Pour le reste, nous verrons le moment venu.

Culture Sport : Tes objectifs principaux pour la saison à venir, quels sont-ils ?
Ricardo Garcia : Dans un premier temps, je veux continuer à me former en tant que cycliste car il me reste beaucoup à apprendre. Je suis jeune et gagner tout de suite n’est pas une obsession. Je pense que ce qui doit arriver arrivera.

Culture Sport : Questions plus personnelles. Quel coureur as-tu le plus admiré ?
Ricardo Garcia : Plus jeune, j'admirais Lance Armstrong qui était mon idole.

Culture Sport : Connais-tu déjà bien des coureurs d’équipes World Tour, autres que les Euskaltel ?
Ricardo Garcia : J’ai déjà discuté avec quelques coureurs, mais avant de débuter c’est difficile de les connaître.

Culture Sport : Plutôt Barça ou Real de Madrid ?
Ricardo Garcia : (Rires) Je ne sais pas, je ne regarde pas trop le football. Mais si je devais choisir une équipe, ça serait le Barça.

Culture Sport : Qu’est-ce qu’une bonne journée pour toi ?
Ricardo Garcia : Après m’être entraîné, j’essaie de me reposer le plus possible et ensuite j’aime bien faire un tour avec des amis.

Culture Sport : Et enfin, que peut-on te souhaiter pour le futur ?
Ricardo Garcia : Continuer à progresser le plus possible et faire les choses bien, je n’en demande pas plus.

 

 

Nous remercions Ricardo Garcia pour sa disponibilité.

 


Article réalisé et propos recueillis par Maxence Châble

Traduis de l'espagnol par Patrice Aguer

Crédits photos : El correo  ; El pedal de Frodo

commentaires

Haut de page