Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Serie A (J13) : Irrésistible Juventus

par Baptiste Duprat 28 Novembre 2011, 17:30 Petit tour d'Europe

Nouveau format pour la page foot européen et français. Désormais, retrouvez le résumé de chaque journée de championnat sous forme de rubriques. Enseignements de la journée, Évènement du week-end, Joueur du week-end et Top/Flop seront les différentes catégories présentes. Découvrez dès à présent cette nouvelle formule avec la treizième journée du Calcio.

 

http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201111/650x475/la-danse-des-bresiliens.jpg


Les Enseignements du week-end : Sans faute des cadors !

Plus rien ne résiste à la Juventus. Après des victoires face à l’Inter, le Milan AC et Palerme la Vieille Dame a fait une nouvelle victime de haut de tableau, la Lazio de Rome. Impressionnant de réalisme et de maitrise dans le jeu, les Turinois n’ont jamais douté et Pepe a su montrer la voie à ses coéquipiers en marquant dès la 34e minute. L’enjeu était trop grand pour les Romains qui évoluaient sans Cissé, pas titulaire pour la première fois de la saison, mais avec un coaching qui aurait pu être payant si les coéquipiers du français n’avaient pas manqué de réalisme devant le but. La marche était donc trop grande et la Juventus conserve son incroyable invincibilité qui dure depuis la première journée de championnat. Dans les autres rencontres, les outsiders n’ont pas tremblé comme le Milan AC qui n’a pas fait de détails face au Chievo Vérone avec un ibrahimovic encore une fois étincelant et qui a inscrit là ses 100e et 101e  buts  en Serie A. L’Udinese a dû être patient pour se défaire de l’AS Roma, mais au final c’est une belle victoire sur le score de deux à zéro et trois points précieux qui vont à l’Udinese. Di Natale a débloqué les siens à dix minutes du terme avant qu’Armero ne scelle définitivement le sort de cette rencontre. Les Romains régressent de plus en plus à chaque rencontre malgré un bon classement au vu du niveau du championnat cette saison.


À Naples on s’est fait peur, mais Cavani était là pour sauver les siens en toute fin de rencontre. Match nul un partout pour Naples, face à l’Atalanta, qui pointe désormais à 9 points de la Juventus. À Palerme, le sourire est de mise. Les Siciliens ont fait la bonne opération du week-end en se défaisant d’une faible équipe de la Fiorentina. L’indéboulonnable Miccoli avait ouvert le score rapidement, bien imité par Llicic quelques minutes plus tard. Palerme intègre donc le Top 5 grâce à cette victoire et revient à six points du leader.


Pour terminer cette rubrique, rendons hommage à l’Inter Milan qui s’est battu jusqu’au bout pour obtenir une courte, mais importante victoire face à Sienne. La jeunesse milanaise  a encore frappé puisque c’est Luc Castaignos qui a enfilé son costume de sauveur ce week-end inscrivant par la même son premier but avec l’Inter. Un exploit individuel, voilà ce à quoi tient l’Inter en ce moment, mais peu importe, le deuxième succès de rang est bien là. Au classement l’Inter gagne une place et pointe désormais au 14e rang du championnat.

 

  

L’événement du week-end : Ibrahimovic affole les compteurs

L’évènement du week-end a eu lieu du côté de Milan. Plus précisément à San Siro où Zlatan Ibrahimovic a passé la barre des 100 buts en Serie A portant même son total à 101 grâce à un doublé. Retour sur les 3 clubs que le suédois a connu en Italie.

Révélé à la Juventus où il y passera deux saisons avant de rejoindre l’Inter, Ibrahimovic inscrit 23 buts en 70 rencontres. Puis il s’envole pour Milan. Il dépose ses valises pour 3 ans et inscrit 57 buts en 88 rencontres. Des saisons plus abouties, notamment la dernière qui lui donne le droit de rejoindre Barcelone. Après une saison mitigée où il inscrit 16 buts en 29 rencontres, il décide de rebondir au Milan AC. Jamais rassasié, le scandinave inscrit 14 buts en 29 rencontres sous le maillot milanais pour sa première saison chez les Rossoneri. Cette saison, Zlatan en est déjà à 6 buts en 9 matchs de championnat. La route est encore longue, mais l’avant-centre milanais est prêt à faire exploser les compteurs du haut de ses 30 ans.


Le joueur du week-end : Osvaldo, le geste de trop 

Osvaldo avait brillé par un geste plein d’audace le week-end passé (bicyclette refusée pour hors-jeu inexistant). Ce week-end encore l’italien s’est distingué, mais pas de la meilleure des façons.  En effet, l’AS Roma a enregistré une nouvelle défaite face à un concurrent direct (Udinese), mais Osvaldo n’a rien trouvé de mieux que de donner un coup de poing à son jeune coéquipier Erik Lamela. Le club a donc décidé de suspendre le joueur pour dix jours, le privant donc du match face à l’Udinese. Un bien vilain geste que le club n’a pas hésité à condamner par une sanction. Les week-ends se suivent et se ressemblent pour Osvaldo qui après s’être vu refuser un magnifique but injustement, est désormais mis à l’écart pour un geste inacceptable.

 

http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201111/650x475/castaignos-premiere.jpg


Le top du week-end : Cesena sort de son sommeil

Ce premier top du week-end se veut surprenant puisqu’il va rendre hommage à la modeste équipe de Cesena. À la peine depuis le début de la saison avec  7 défaites en 13 journées, Cesena occupait la place de lanterne rouge. Occupait oui, car depuis ce week-end, les cesenati ont laissé cette place à Lecce grâce à une deuxième victoire consécutive. Alors que Bologne avait été la première victime de Cesena lors de la dernière journée, c’est le Genoa qui est tombé ce week-end. Avec dans ses rangs un certain Adrian Mutu, les blancs et noirs ont enfin lancé leur saison. Du moins en apparence, car avec deux victoires consécutives, Cesena semble enfin pouvoir rivaliser avec des équipes de milieu de tableau. L’entraineur Daniele Arrigoni peut toutefois remercier le roumain Adrian Mutu qui a pris ses responsabilités en inscrivant un doublé et offrir une belle victoire à son équipe. Car en face, le Genoa , malgré son inconstance confirmée de week-end en week-end, a déjà tenu en échec de nombreux cadors cette saison. Cesena et Mutu peuvent donc être fiers de la performance accomplie, mais la route est encore longue pour pouvoir sortir de la zone rouge.


Le flop du week-end : Naples, Cavani ou rien

Naples est l’équipe attendu cette saison. Avec des joueurs de talents dans son effectif comme Hamsik ou Cavani, le Napoli se plaçait comme un candidat sérieux pour la lutte au titre. Pourtant depuis quelques semaines, le doute est de mise. Des résultats en dents de scie et un Cavani inconstant font de Naples une équipe capable du meilleur (victoire en Champions League face à  Manchester City), mais aussi du pire. Et ce week-end, l’Atalanta a su profiter de cette inconstance pour décrocher un match nul et heureusement que Cavani sauve les siens à une minute du terme sinon Naples aurait pu perdre encore un peu plus de terrain sur ces concurrents. Mais un seul homme pourra-t-il faire tenir une équipe tout entière durant une saison complète ? 

 

Article réalisé par Baptiste Duprat | Images : Reuters

commentaires

Haut de page