Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Serie A (J16) : L’Inter Milan retrouve des couleurs

par Baptiste Duprat 20 Décembre 2011, 22:45 Petit tour d'Europe

Les cadors du championnat ont tous répondu présents ce week-end. Et si Naples et la Lazio ont été tenus en échec, ce n’est pas pour déplaire à l’Inter Milan qui par conséquent intègre  le top 5. Retour également sur le début de crise à Palerme et sur un scandale qui n’en finit pas de faire parler en Italie : les matchs truqués.

 

http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201112/650x475/andrea-ranocchia-a-marque-son-premier-but-de-la-saison-avec-.jpg


Les enseignements du week-end : La Juventus toujours là, l'Udinese perd du terrain 

Le leader turinois n’est pas tombé dans la facilité et heureusement, car l’adversaire était bien faible ce week-end. Opposé à Novare, les joueurs d’Antonio Conte sont bien rentrés dans la partie en ouvrant le score dès la quatrième minute. Mais la Vieille Dame a ensuite fait preuve d’un manque cruel de réalisme devant le but. Ne se mettant pas à la bris, ils auraient même pu encaisser un but si Buffon ne s’était pas employé à plusieurs reprises. Mais une nouvelle fois sans briller, la Juventus tue le match dans le dernier quart d’heure et s’assure une victoire capitale dans la lutte pour le titre.

Les semaines se suivent et se ressemble du côté de Milan. Une nouvelle victoire pour le club de Berlusconi, mais une nouvelle fois l’arbitre a été déterminant dans cette rencontre… Cette fois-ci c’est Boateng qui a simulé. Un penalty inexistant pour les Milanais qui a scellé le sort de la rencontre. Robinho, préféré à Pato, s'est beaucoup montré lors de la rencontre, étant crédité d’une passe décisive pour Nocerino. Le Milan se reprend donc après son faux pas face à Bologne la semaine passée. Son voisin de l’Inter a également remporté sa rencontre face à Cesena (plus de détails dans le top du week-end).


L’Udinese a perdu un peu de terrain sur ces concurrents du fait de son match nul face à la Lazio de Rome. Une rencontre riche en but où le jeu était à la fête. Surprise au coup d’envoi, le club romain avait adopté une tactique inhabituelle, pour contrer son adversaire. Un 3-5-2 pour rivaliser avec la densité du milieu de terrain de l’Udinese. Autre surprise, malgré sa bonne rentrée face à Lecce lors de la dernière journée, le français Djibril Cissé paye sa performance plus que moyenne en Europa Ligue et n'est donc pas titularisé. En face, Guidolin a décidé de ménager  Di Natale qui prend place sur le banc pour la première fois de la saison. Et c’est l’Udinese qui prend rapidement l’avantage dans la rencontre.  Floro Flores propulse une tête plongeante dans les buts. La Lazio ne tarde pas à réagir par l’intermédiaire de Lulic qui profite de l’inattention de la défense d’Udine pour ajuster Hamdanovic aux 25 mètres. La Lazio domine de long en large la rencontre, mais pêche en défense. Mais le  salut va venir de l’inévitable allemand, Miroslav Klose qui réceptionne un centre enchaine une frappe détournée par Ferronetti et qui finit entre les jambes du portier des Zebrette. La Lazio reprend l’avantage logiquement, mais les coéquipiers de Di Natale, rentré en jeu à 30 minutes de la fin, n’ont pas dit leur dernier mot. Justement l’ouverture va venir de l’attaquant italien. Une passe décisive pour Pinzi qui remet les deux équipes à égalité. Le score ne changera plus, les deux équipes se quittent sur ce score de parité. L’Udinese est deuxième ex aequo avec le Milan AC alors que la Lazio pointe à quatre points de la Juventus désormais.

 

Dans les autres résultats du week-end : l’AS Roma (7e) confirme son bon match nul face à la Juventus la semaine passée avec une victoire face à Naples (6e) ce week-end sur le score de 3-1. Cavani n’a pu peser sur la rencontre face au collectif Romain qui a été efficace et relativement solide. La Fiorentina n’a pu faire mieux qu’un match nul 2-2 face à une valeureuse équipe de Bergame (13e). La Fiorentina piétine et pointe désormais au douzième rang du classement. Dernier résultat capital, la défaite de Palerme face à Catane qui a scellé le sort de l’entraineur Devis Mangia (plus de détails dans le flop du week-end).


L’évènement du week-end : l’Atalanta et Doni soupçonnés de corruption

Le foot italien est une nouvelle fois ternit par des affaires de trucages de matchs.. À chaque saison son scandale. Et cette année, c’est l’Atalanta Bergame qui est visé. Parti avec 6 points de retard du à des faits de corruption la saison passée, d’anciens joueurs de Bergame  et de Serie B ont été interpellés aujourd’hui dont l’ancien capitaine Christian Doni dans cette même affaire. Le scandale avait éclaté la saison passée, l’enquête se poursuit cette saison, mais l’Atalanta nie tout trucage de rencontres depuis la saison dernière. L’enquête donnera ses conclusions  très rapidement, mais le foot italien n’en a pas encore fini avec toutes ces investigations … triste réputation pour un championnat qui est cette année d’un niveau remarquable.

 

http://img.lequipe.fr/Medias/Football/201112/650x475/boateng-a-obtenu-un-penalty-totalement-inexistant-contre-sie.jpg


Le top du week-end : Un autre Inter

On savait les Nerazzurri de retour aux affaires, mais bien malin qui auraient pu prévoir que l’Inter aurait intégré le top 5 dès la trêve hivernale. Depuis la dixième journée et la courte défaite face à la Juventus, les Milanais ont décroché 6 victoires pour neufs matchs disputés toutes compétitions confondues. La raison de ce redressement : le retour de blessure de certains joueurs cadres, la confiance donnée aux jeunes par Claudio Ranieri et l’adaptation enfin réussie des nouvelles recrues.  Ce week-end, la victoire fut longue à se dessiner, mais seul le résultat compte et les trois points, la manière n'est qu'accessoire pour cette équipe en construction. À noter que c’est Ranocchia, arrivé cette saison du côté de Milan, qui a inscrit le seul but de la rencontre.

L’Inter peut désormais postuler à des places européennes, mais attention à ce que la trêve n'ait pas un effet trop négatif sur la dynamique du moment.


Le Flop du Week-end : La crise guette Palerme ..

Depuis l’exode massif de joueur  comme Pastore,Sirigu,Nocerino,Cavani ou même Kasami, Palerme a du mal à reconstruire une équipe performante. Car le chantier était colossal. Remplacer tous ces talentueux joueurs  en si peu de temps, tel était le challenge. Mais le club sicilien n’y arrive pas. Un parcours de relégable en ce mois de décembre avec deux nuls et deux défaites, la dernière face à Catane dimanche dernier. Un match ou Palerme n’a pas existé, passant 90 minutes à défendre et à accumuler les cartons jaunes. Une piètre performance qui a également scellé le sort de l’entraineur Devis Mangia. C’est le 39e technicien remercié par le président Zamparini depuis qu’il occupe le poste de président à Palerme et précédemment à Venise.


Le joueur du week-end : Di Michele, sauveur de Lecce

Promu cette saison, Lecce n’a pas la tâche facile en Serie A, en témoigne sa place de lanterne rouge. Mais les Salentini disposent dans leurs rangs d’un attaquant de grande classe. Malgré ses trente-cinq printemps, l’ex-international italien (6 sélections entre 2005 et 2006) a encore des fourmis dans les jambes. Grâce à un doublé dont un but inscrit d’une magnifique bicyclette en lucarne, Di Michele avait montré la voie à ses coéquipiers, mais ceux-ci ont finalement craqué et concédé le nul en fin de partie alors qu’ils menaient 3 buts à 1. Une contre-performance qui n’enlève rien à la prestation de haut vol qu’a livrée Di Michele, l’attaquant de poche de Lecce.

 

Article réalisé par Baptiste Duprat | Images : Reuters

commentaires

Haut de page