Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@cultureSPORT

@cultureSPORT

Retrouvez-nous sur cultureSPORT.net / culture SPORT est un jeune média global entièrement consacré à l’actualité sportive et dédié à tous les pratiquants : professionnels comme amateurs, féminins et masculins, valides ou en situation de handicap, des plus jeunes aux plus anciens.


Steve Chainel : "C’est la tactique qui m’a fait perdre"

Publié par Jérémy Bazin sur 11 Janvier 2012, 16:00pm

Catégories : #Cyclo-cross

Encore raté, ou plutôt encore deuxième ! Steve Chainel n’est décidément pas verni aux championnats de France. Encore une fois il est passé à rien de la victoire, la chance n’est toujours pas de son côté. Cette déception, il veut s’en servir pour terminer la saison de cyclo-cross en boulet de canon avant de retrouver la route, comme il le dit à Culture Sport.

S.-Chainel.jpg
Culture Sport : Comment aviez-vous préparé ces championnats de France ?
Steve Chainel : Pas de la meilleure des manières ! J’ai eu un gros coup de fatigue en décembre. D’habitude j’aime bien courir pour prendre de la  force, mais là je n’ai fait que Zolder. J’ai été obligé de faire l’impasse sur Louvain et Pétange pour me reposer et récupérer de mes ennuis physiques. J’ai été agréablement surpris d’être bien dimanche.

Culture Sport : Vous arriviez sans pression alors ?
Steve Chainel : La situation était idéale par rapport à mon statut. Je n’aime pas avoir la pression. Certains disent qu’il faut réussir les championnats de France pour réussir sa saison, je ne trouve pas ça vrai. Je pense être régulier. Je suis neuvième de la coupe du monde et douzième au classement UCI. Dimanche j’étais super bien, sans pression. En plus ma femme gagne le matin donc ça m’a enlevé un gros poids et je voulais tout faire pour la rejoindre avec le maillot. J’ai fait une super course pendant 59 minutes et 55 secondes, et j’ai déchaussé. Mais c’est la tactique qui m’a fait perdre, j’aurais dû être plus intelligent.

"On a eu un très très grand Arnold Jeannesson"

Culture Sport : Comment ça ?
Steve Chainel : J’avais un énorme atout, j’étais le seul à passer les planches sur le vélo. J’ai remarqué ça à l’entraînement la veille, samedi, et je ne l’ai dit à personne. Ça allait me permettre de m’économiser car je n’avais pas à descendre du vélo, remonter et relancer. Mais j’aurais dû passer à pied et faire ça dans le dernier tour. Aurélien Duval a vu que je passais les planches sur le vélo et il essayait de me gêner un peu après en les passant devant moi pour que je ne puisse pas profiter de cet avantage. Du coup j’ai dû miser sur le sprint. Mais le sprint est toujours aléatoire, et je déchausse…

Culture Sport : On a l’impression qu’il y a eu une course très tactique à la FDJ ?
Steve Chainel : Il est évident que le favori était Francis Mourey. Arnold a proposé de rouler pour nous, ce qu’il a fait à merveille. On a eu un très très grand Arnold Jeannesson. Mais la course était un peu bizarre on se retrouve à six à trois tours de l’arrivée. On n’avait jamais imaginé ce scénario. La chute de Francis ? Il vient à ma hauteur et met sa manette dans mon guidon, du coup il se fait éjecter. Moi j’ai eu de la chance de ne pas tomber.

Culture Sport : Encore une deuxième place sur les France, ça commence à faire beaucoup ?
Steve Chainel : Ça commence à vraiment m’énerver, c’est déjà la troisième fois. J’ai 28 ans, les années passent. Duval est jeune et va être dur à déloger, Francis voudra regagner l’année prochaine, Arnaud Jouffroy arrive avec une grosse envie, John Gadret voudra aussi être champion et il y a beaucoup d’autres jeunes. J’aimerai bien être champion dans les prochaines années et ne pas attendre d’avoir 35 ans. Je me sens un peu chat noir.

"On a une super fin de saison à vivre"

Culture Sport : Vous vous consolez avec le titre de Lucie ?
Steve Chainel : C’est sûr que ça aurait été plus dur à accepter si Lucie n’avait pas eût ce maillot. Elle a fait une super course. J’ai pu vivre avec elle, ce que je n’ai pas réussi à vivre. On espère l’avoir tous les deux dans les prochaines années.

Culture Sport : Et dès ce week-end il faut s’y remettre avec une coupe du monde en France.
Steve Chainel : Je suis très motivé, c’est un parcours que j’adore. Avec Lucie on a craqué sur la bouffe et on a répondu à toutes les sollicitations médiatiques lundi. Mais maintenant on se concentre sur la suite, on a une super fin de saison à vivre. Elle peut monter sur le podium de la coupe du monde et moi je peux accrocher un top 7 si je fais deux grosses performances sur les deux dernières courses.

Culture Sport : Puis les Mondiaux…
Steve Chainel : Là aussi on a une très grosse envie. Maintenant on se fait plus plaisir dans le sable et il y a un stage avec l’équipe de France qui nous attend. C’est vraiment de bonne augure, en plus j’ai envie de prouver que j’avais les jambes pour être champion de France.

Culture Sport : La fin de saison approche aussi.
Steve Chainel : J’arrêterai après la manche de SuperPrestige le 5 février, Lucie coupera plus tard. J’aurai une semaine sans vélo avant de m’y remettre et je reprendrai sur la route lors de Kuurne-Bruxelles-Kuurne avant d’enchaîner avec les classiques. J’aurai un avantage par rapport aux autres, c’est l’intensité que m’a apporté le cyclo-cross. Si je cours autant c’est parce que je suis un compétiteur, j’adore ça. C’est génial !


Article réalisé par Jérémy Bazin
Propos recueillis par Jérémy Bazin
Crédit Photo : B. Front - Culture Sport
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S

Steve Chainel est un grand champion ...
Répondre

Archives

Articles récents