Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tennis - Quel calendrier pour 2012 ?

par Gwendal Le Priellec 5 Janvier 2012, 09:00 TENNIS

De trop nombreux joueurs sur le carreau lors des fins d’années précédentes ont mis en lumière les largesses d’un calendrier beaucoup trop long sur la durée et beaucoup trop exigeant pour les joueurs. En cette année olympique, les Jeux bouleversant eux-mêmes le calendrier, la refonte tant attendue du calendrier s’est enfin opérée. Quelques nouveautés au programme, une récupération hivernale plus longue, l’année 2012 est l’année du changement.
 
b_0602_demi_finalistes.jpg
 
 
Du repos, enfin
Enfin, les joueurs ont été écoutés ! Réclamant depuis longtemps une trève hivernale plus grande, pour pouvoir bénéficier d’une récupération optimale, ils ont cette année obtenu gain de cause. Sept semaines, contre à peine un mois actuellement, seront ainsi dédiées à la récupération. Dire que les Nadal, Ferrer ou Del Potro, finalistes de la Coupe Davis cette année, n’ont pu bénéficier tout au plus que d’une semaine de repos… Bien dérisoire.
La calendrier était de toutes façons bien trop long, demandant trop aux joueurs, nombreux sur les rotules en ces fin de saison. Djokovic ou Nadal en ont été les principales victimes en 2011, absents des débats après le mois de septembre (hormis une « résurrection » en Coupe Davis pour Nadal). Pour éviter les blessures à répétition, la raison du plus sage a donc été suivie. «  La santé des joueurs est primordiale. Les protéger et leur assurer une plus longue carrière au plus haut niveau est important pour la vision à long terme de notre sport. » estime ainsi le président de l'ATP Adam Helfant. Les joueurs concluront ainsi la saison à Paris Bercy, qui se tient jusqu’au 4 novembre, avant, pour les huit meilleurs mondiaux, de clôturer l’année au Masters qui se termine le 11 novembre, la finale de Coupe Davis se tenant quant à elle le week-end suivant.
 
Jeux Olympiques ou Coupe Davis ?
L’enjeu de 2012 réside dans cette simple équation : participer aux Jeux ou à la Coupe Davis, l’addition des deux paraissant difficilement réalisable. Pour certains, le choix est clair. Nadal et Ferrer ont ainsi déjà annoncé qu’ils refusaient de prendre part à l’édition 2012 de la Coupe Davis, préférant se concentrer sur l‘épreuve olympique. Nadal, tenant du titre en Coupe Davis, est également tenant du titre olympique. Au contraire, Federer a annoncé qu’il comptait disputer le premier tour de Coupe, au minimum. Mais il reste également lucide sur ses bonnes chances de médailles londoniennes et ne voudrait pas perdre trop de forces en route.
Disputée cette année sur gazon, à Londres, l’épreuve Olympique est plus qu’un tournoi à part véritable « cinquième tournoi du Grand Chelem » de part son envergure. Soixante quatre joueurs au départ pour trouver un successeur à Rafael Nadal. La Coupe Davis est-elle alors de trop dans le calendrier ? Une refonte de la compétition a un temps été à l’ordre du jour, mais cela ne sera pas pour 2012. Et au vu de la finale de très haut standing disputée entre Espagnols et Argentins il y a un mois de cela, la compétition par équipes a marqué des points et marqué les esprits.
Quoi qu’il en soit, l’épreuve Olympique influera fortement sur la saison américaine sur dur. Le tournoi de Washington, classé en ATP 500 se disputant la même semaine que les Jeux, son plateau risque d’être moins huppé qu’à l’accoutumée. Le Masters 1000 de Montréal, se déroulant la semaine suivant les Jeux, risque également de subir le même sort. Tout comme la préparation pour l’US Open. L’enchaînement Roland Garros/Wimbledon/Jeux Olympiques/US Open sera à n’en pas douter le point fort de la saison, le tout durant à peine plus de trois mois.
 
Sans-titre-copie-1.jpg
 Jeux Olympiques ou Coupe ? Coupe ou JO ?
 
Des sacrifices
Refonte oblige, le calendrier tennistique a été modifié. Première victime, le tournoi de Montpellier, classé en ATP 250, qui se déroulait en 2010 en octobre (pas d’édition 2011). Il sera désormais disputé tout début février, juste après l’Open d’Australie. Pas de quoi attirer les meilleurs joueurs donc, d’autant plus qu’il se situe juste avant le premier tour de Coupe Davis.
Autre victime, et de taille, le Masters 1000 de Paris-Bercy, qui se déroulera désormais non plus deux semaines avant le Masters de Londres mais la semaine précédent le Masters. Verra-t-on alors les cadors délaisser le tournoi parisien pour s’offrir du repos avant le sprint final ? Un finaliste à Bercy n’aurait concrètement qu’un jour de repos avant de s’engager au Masters, qui débute le mardi. On a connu meilleure préparation. Sans oublier que les Nadal et Federer, qui ont disputé plus de 600 matchs sur le circuit, disposent du droit de « zapper » un Masters 1000 par an, catégorie de tournoi normalement obligatoire au vu de leur classement. Bercy étant déjà mis régulièrement sur la touche (Nadal et Del Potro absents en 2011, Nadal en 2010, Roddick en 2009…) du fait du nombre important de blessures, cela pourrait bien, malheureusement, perdurer.
 
 
Calendrier 2012 - Principales dates
 
16 au 29 janvier : Open d’Australie (Grand Chelem)
10 au 12 février : premier tour de Coupe Davis
8 au 18 mars : Indian Wells (Masters 1000)
21 mars au 1er avril : Miami (Masters 1000)
6 au 8 avril : quarts de finale de Coupe Davis
16 au 22 avril : Monte Carlo (Masters 1000)
7 au 13 mai : Madrid (Masters 1000)
14 au 20 mai : Rome (Masters 1000)
27 mai au 10 juin : Roland Garros (Grand Chelem)
25 juin au 8 juillet : Wimbledon (Grand Chelem)
28 juillet au 5 août : Jeux Olympiques
6 au 12 août : Montréal (Masters 1000)
13 au 19 août : Cincinnati (Masters 1000)
27 août au 9 septembre : US Open (Grand Chelem)
14 septembre au 16 septembre : demi-finales de Coupe Davis
7 au 14 octobre : Shanghai (Masters 1000)
29 octobre au 4 novembre : Paris-Bercy (Masters 1000)
5 au 11 novembre : Masters
16 au 18 novembre : finale de Coupe Davis
 
 
Article réalisé par Gwendal Le Priellec
Photo et montage : AFP, Gwendal Le Priellec

commentaires

Haut de page