Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

@cultureSPORT

@cultureSPORT

Retrouvez-nous sur cultureSPORT.net / culture SPORT est un jeune média global entièrement consacré à l’actualité sportive et dédié à tous les pratiquants : professionnels comme amateurs, féminins et masculins, valides ou en situation de handicap, des plus jeunes aux plus anciens.


Trophée Deià : Rojas n'a pas eu peur des bosses

Publié par Jérémy Bazin sur 9 Février 2011, 15:36pm

Catégories : #CYCLISME

Chaque jour les épreuves sont de plus en plus dures sur cette Semaine de Majorque. Après deux courses de plaine remportées par Tyler Farrar (Garmin-Cervélo), une de moyenne montagne, hier, gagnée par Ben Hermans (RadioShack), c’est aujourd’hui le Trophée Deià qui attendait le peloton. Avec pas moins de quatre cols répertoriés, les grimpeurs devaient s’en donner à cœur joie, à moins que les « second couteaux » ne jouent les premiers rôles avant l’épreuve reine demain.

 

Le peloton paraissait assez nerveux au départ. Il faut dire que la première côte située quelques encablures après le départ avait de quoi faire peur au moins bons grimpeurs et donnés envie aux baroudeurs d’attaquer. C’est ce qui allait arriver. Au sommet de la bosse, le Coll de Can Costa, un trio comptait quelques secondes d’avance. Sergio Paulinho (Radioshack), Jens Voigt (Leopard Trek) et Airkaitz Durán (Geox) ouvraient la route mais étaient finalement repris dans la descente, laissant la voie libre aux autres téméraires. Aitor Galdós (Caja Rural), Antonio Cabello (Andalucía-Caja Granada) et Antonio Miguel Parra (Sélection piste) sautaient sur l’occasion mais en vain. Quelques bornes plus loin, Voigt repartait en compagnie de deux hommes, mais c’était encore raté. Pendant la première heure de course, la troupe menée par Movistar et Euskaltel-Eukadi allait dégouter les coureurs offensifs.

 

Il fallut attendre le cinquantième kilomètre pour qu’enfin l’échappée du jour puisse se former. On retrouvait à l’avant Philippe Gilbert (Omega-Pharma Lotto), Giampaolo Cheula (Geox), Davide Malacarne (Quickstep), Romain Zingle (Cofidis) et Xabier Zabalo (Orbea). La présence de bons grimpeurs dans ce groupe et surtout celle de Gilbert n’allait pas permettre au groupe de cinq de prendre un avantage important. Qu’espérer lorsque le peloton ne laisse pour avance maximale que 2’37’’ à 70 km  du terme de la course ? Pas grand-chose surtout qu’au sommet du Coll de Femenies, le chrono n’affichait plus que 1’20’’ d’’écart.

 

Le Coll de Puig Major allait être fatal aux échappés. Quatre coureurs étaient repris durant l’ascension, Gilbert avait lui décidé de partir en solitaire, mais il ne parvenait pas à résister longtemps. Plus personne devant, certains grimpeurs ne pouvaient résister à  la tentation d’attaquer. Ainsi Fabio Duarte (Geox) et Cabedo (Orbea) profitaient des pentes pour s’extirper du peloton. Le duo ne faisait pas le trou. A 20 km de l’arrivée, le peloton, ce qu’il en restait, était groupé.

 

C’est un paquet d’une quarantaine de coureurs qui arrivent groupé au pied de la dernière difficulté, celle qui devrait faire la différence. Peter Velits (HTC-Highroad) portait la première accélération. Le Slovaque préparait le terrain pour son leader Tejay Van Garderen. L’Américain attaqua et fût aussitôt pris en chasse par Duarte et David De la Fuente. Le trio allait longtemps croire à la victoire avant de se faire avaler à 3 bornes de l’arrivée. Malgré quelques tentatives, c’est au sprint que le Trophée Deià allait se jouer. José Joaquim Rojas (Movistar) ne rencontrait aucune concurrence dans le groupe réduit qui arrivait dans la dernière ligne droite. L’Espagnol pouvait savourer ce premier succès cette saison.

 

Rojas.jpg

Classement :

1. José Joaquim Rojas (Esp, Movistar) en 3h18'59''

2. Gorka Izagirre (Esp, Euskaltel-Euskadi) m.t.

3. Juan José Cobo Acebo (Esp, Geox-TMC) m.t.

4. Sebastian Langeveld (P-B, Rabobank) m.t.

5. Tony Martin (All, HTC-Highroad) m.t.

6. Francisco Ventoso (Esp, Movistar) m.t.

7. Ryder Hesjedal (Can, Garmin-Cervélo) m.t.

8. Danilo Di Luca (Ita, Team Katuha) m.t.

9. Daniel Moreno (Esp, Team Katusha) m.t.

10. Dries Devenyns (Bel, Quick Step) m.t. 

 

Article réalise par Jérémy Bazin l Image : Semaine de Majorque 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents