Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ligue 1 : Un mois avec Lisandro Lopez

par Jérémy Bazin 2 Décembre 2011, 10:00 Ligue 1

Le voilà de retour à la compétition ! Enfin ! Mi-novembre, Lisandro a retrouvé les terrains de Ligue 1 face à Rennes avant de regouter à la Ligue des Champions quelques jours plus tard. Et comment ne pas parler de ce doublé à Auxerre, symbole de son retour au premier plan. Entre entraînements et matchs, décryptage du mois de novembre de Lisandro Lopez.

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/football/diaporamas/lyon-ajax-amsterdam-en-images/lyon-ajax-tir-lisandro/12093978-1-fre-FR/Lyon-Ajax-Tir-Lisandro.jpg
Des sensations retrouvées
Ca y est, on laisse de côté Bafétimbi Gomis, qu’on aura suivi en septembre et octobre, pour reporter toute notre attention sur son compère d’attaque. Après plus de deux mois passés entre l’infirmerie et les footings, l’Argentin a retrouvé l’entraînement collectif et le ballon début novembre. Oublié donc l’œdème qui l’a forcé à prolonger sa durée d’indisponibilité et qui inquiétait de plus en plus le staff et les supporters. « Concernant sa reprise, on est au jour le jour. On multiplie les examens scanners, IRM, toutes les semaines », concédait même Emmanuel Orhant, le médecin du club. Peu à peu, l'attaquant lyonnais a intensifié ses efforts et n'a plus ressenti aucune douleur avec pour objectif de retrouver l'effectif lyonnais après la trêve internationale. C’est donc un Licha plein d’envie que ses équipiers ont retrouvé à Tola Vologe. Tout sourire, l’Argentin a multiplié  les frappes, les contrôles, pour revenir au meilleur de sa forme. Son côté râleur aussi : « Aucun joueur n’aime être blessé mais, chez lui, c’est exacerbé. Il l’a très mal vécu. Il se mettait en retrait du groupe pour ne pas montrer son mécontentement. Il fait du Lisandro : il râle », disait en rigolant Rémy Vercoutre, lui aussi blessé. Bon signe !

Le retour à la compétition
Lisandro guérit n’allait pas rester plus longtemps éloigné des terrains. Si bien que dès la venue de Rennes, et pour sa première apparition dans le groupe de Rémi Garde depuis fin août, Licha allait entrée. Une rencontre très difficile pour lui comme on pouvait l’imaginer. Si sur le plan technique et tactique, il n’a pas réussi tout ce qu’il a tenté, il aura néanmoins pesé dans le pressing. Une chose est sûre, ce n’est pas sa longue absence qui lui a fait perdre sa hargne et son envie de récupérer des ballons très haut. Un travail de sape usant pour un joueur en méforme, et Lisandro, même s’il n’a joué qu’une demi-heure, finissait fatigué, d’autant plus que l’OL s’inclinait pour la première fois à domicile depuis plus d’un an. Pas le mieux pour un retour en Ligue 1.

Pas le temps de souffler puisque quelques jours plus tard, l’Ajax arrivait à Gerland pour un match couperet, un match que Lyon devait gagner pour garder de réels espoirs de qualification en huitièmes de finale. Cette fois, le numéro neuf des Gones était aligné dès le coup d’envoi. Malgré quelques percées, et quelques belles passes, Lisandro était encore trop juste pour avoir un bon rendement dans un match européen. Du coup c’est du banc en deuxième mi-temps qu’il voyait ses équipiers souffrir sur la pelouse, sans jamais réussir à marquer et se compliquer très fortement la tâche pour la suite de la Champion’s League.

http://static.lexpress.fr/pictures/442/226695_l-argentin-de-lyon-lisandro-apres-son-deuxieme-but-a-auxerre-le-27-novembre-2011.jpg
La preuve par deux
Néanmoins sa prestation face à Amsterdam était déjà plus convaincante que celle face à Rennes. Un bon signe pour la suite ? Oui ! Fin novembre, l’OL se déplaçait à Auxerre pour conclure un mois calamiteux, entre les défaites en Ligue 1 et la déception européenne. « Je me sens bien. Je me suis beaucoup entraîné physiquement. Je récupère match après match. J’avais très envie de revenir avec l’équipe. Le plus important aujourd’hui c’est d’être de retour », déclarait-il en conférence de presse d’avant match. Mais il était  sans doute loin de penser que ce déplacement en Bourgogne allait aussi bien se passer. Dangereux, appliqué, précis, et… buteur, on a retrouvé le vrai Lisandro. Vingtième minute, Michel Bastos centre au point de pénalty, Licha, seul, réalise une tête plongeante parfaite. Son premier but depuis celui face à Ajaccio, c’était alors la deuxième journée. Mais le plus remarquable sera sa deuxième réalisation. Eh oui, l’Argentin s’est permis d’inscrire un doublé. Sur une longue ouverture de Jimmy Briand, le joueur lyonnais feintait un défenseur et le gardien auxerrois avant de glisser le cuir au fond des filets. Un but plein d’audace et de maîtrise, à l’image du bonhomme retrouvé. Ce n’est sans doute pas un hasard si l’OL se remet à gagner quand son Argentin retrouve ses moyens. Le voilà maintenant bien lancé !

Article réalisé par Jérémy Bazin l Images : Reuters, AFP

commentaires

Haut de page