Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une reprise assez corsée pour l'OL

par Jérémy Bazin 6 Janvier 2012, 16:53 OL Inside

Quoi de mieux qu’un stage dans une des plus belles régions françaises pour la reprise ? Après des vacances bien méritées suite à une première partie de championnat positive, les Lyonnais ont décidé de reprendre en Corse. Au programme, entraînements, ballades, vélo et un match amical avant de retrouver le continent. Des journées bien chargées !

Dimanche 1e janvier : Une arrivée tardive
Pas vraiment le temps de digérer les fêtes, rendez-vous était donné à Tola Vologe en ce  premier jour de l’année 2012. Après s’être souhaité de bons vœux, les Gones ont mis leur tenue  d’échauffement pour une difficile séance de remise en forme concoctée par Robert Duverne. La douleur avant le réconfort. Après en avoir un peu bavé sur le terrain, le groupe lyonnais a pris l’avion, direction la Corse peu après 21h pour une arrivée à destination, à Figari, juste avant 23h. Deux heures de vol pour parler des vacances et de la deuxième moitié de saison qui arrive à grand pas. D’ailleurs ce stage doit préparer notamment le match de Coupe de France face à la Duchère (dimanche 8 janvier), puis celui en quart de finale de Coupe de la Ligue contre Lille (mercredi 11) et le déplacement à Montpellier en Ligue 1 (samedi 14). Mais avant de travailler, il était temps de se coucher. Un peu de repos avant de découvrir l’Ile de beauté.

Le groupe de 26 joueurs convoqués : Bastos, Belfodil, Briand, Cissokho, Cris, Dabo, Ederson, Fofana, Gomis, Gonalons, Gourcuff, Grenier, Källström, Kolo, B. Koné, S. Koné, Lacazette, Lisandro, Lloris, Lopes, Lovren, Pied, Pléa, Réveillère, Umtiti, Valverde. A noter que Hugo Lloris, malade, n'est arrivé que mercredi en Corse.

Stage-OL-velo.jpg
Lundi 2 janvier : Un petit tour de Corse
Non ce n’était pas le Tour de France qui passait lundi matin sur les routes du sud de la Corse, lui y viendra en 2013. C’était simplement les Lyonnais qui avaient troqué le temps d’une matinée les crampons pour le casque et le vélo. Sous un ciel bleu, dans une douceur appréciable, les Gones ont pédalé sur vingt bornes avec quelques montées qui ont réalisé un petit écrémage dans le groupe et fait sourire les meilleurs grimpeurs. Mais la douleur était bien  vite oubliée en longeant la mer, et la belle végétation corse. Une petite pause ? Direction une salle de musculation pour finir la matinée avant de rentrer à l’hôtel en vélo. A l’hôtel, Rémi Garde a répondu aux questions d’OLTV : « J’ai coupé un peu pendant la trêve, mais on pense toujours. J’ai retrouvé un groupe en forme ; un groupe dans lequel j’ai confiance. Il y a moins d’incertitudes. Sans avoir des résultats géniaux, on a répondu présents avec notamment cet exploit face au Dinamo Zagreb. Cela n’a pas toujours été facile avec les blessures… Il y a de belles choses à faire en étant encore engagés dans les 4 compétitions ». Clément Grenier s’est lui aussi plié au jeu avant de rejoindre ses équipiers sur le terrain de Porto-Vecchio pour un entrainement. Une séance avec un peu de pluie et beaucoup de spectateurs. Après avoir signé quelques autographes, les joueurs rentraient à l’hôtel.

Paul Orsatti, un ancien gardien de but passé notamment par Bastia, Toulon, Avignon, est lui venu saluer le groupe lyonnais et discuter avec plaisir avec Bernard Lacombe.

Mardi 3 janvier : Sur la plage…
S’entraîner dans de telles conditions, beaucoup doivent en rêver, les Lyonnais eux l’ont fait. Footing en bord de mer, séance de gainage sur le sable, sprint dans les sous-bois. Tout se passe à merveille. Ou presque. Cris a ressenti une douleur, il doit écourter la séance. Sa blessure de Valenciennes n’est pas totalement soignée et le policier devrait rater la première semaine de compétition. Voilà qui a le don d’agacer Rémi Garde qui va aussi voir Bakary Koné et John Mensah partir pour la CAN. Voilà le coach qui doit déjà chercher des solutions rapidement : « On pourra faire reculer Maxime Gonalons, déclare-t-il au Progrès avant d’ajouter « la question de recruter est délicate car lorsque les suspendus et les blessés reviennent les nouveaux ne peuvent plus jouer ». Des questions et un entraînement pour trouver des réponses. Les personnes présentes dans les tribunes du stade Claude Papi de Porto-Vecchio ont pu voir les Gones effectués une séance très sérieuse à la veille du match amical contre Bastia.

http://s.olweb.fr/ol/image/article/illustration/hd/291/58176.jpg
Mercredi 4 janvier : Une victoire sans forcer
En ce jour de premier match de l’année, les regards étaient tournés sur le stade Armand Cesari Furiani à Bastia. Un match amical, c’est le moins que l’on puisse dire. Sans forcer les Gones se seront imposés 2-0. Avec deux équipes complètement différentes lors de chaque mi-temps, Lyon a bien préparé le déplacement, mais à Gerland, de la Duchère en Coupe de France dimanche. La différence s’est faite en une petite minute, tout juste le temps pour Lisandro de trouver deux fois le chemin des filets. D’abord sur une hésitation de la défense corse dans la surface profitant à Pied pour un parfait service à l’Argentin (28’). Liche doublait donc la mise dans la foulée sur un ballon en profondeur de Pied, encore lui (29’). Le jeune Plea aurait pu aggraver le score mais sa tête a terminé sa course sur la barre. La deuxième période était bien moins bonne côté olympienne. Sans doute à cause des changements qui mettaient Fofana en défense et Gourcuff sur un côté. Alors l’homme du match allait s’appeler Matthieu Valverde. Pour son premier match chez les pros à Lyon, le portier arrivait récemment s’est montré à son avantage, digne d’un Hugo Lloris, toujours malade, en détournant une petite dizaine d’occasions très franches des Corses. Pour le premier match de l’année 2012, on retiendra donc le résultat positif.

L’OL en première période : Valverde - Réveillère, Lovren, Umtiti, Cissokho - Grenier, Källström, Plea, Pied - Lisandro, Gomis.
 
L’OL en deuxième période : Valverde - Umtiti, Dabo, Fofana, Kolodziejczak - S. Koné, Gonalons, Ederson, Gourcuff - Briand, Lacazette.

Jeudi 5 janvier : Mauvais temps sur l'île
Si le début du stage  s'est déroulé dans de bonnes conditions climatiques, il en était tout autre ce jeudi. Hugo Lloris arrivé la veille après avoir soigné son angine à Lyon n'aura pas pu profiter bien longtemps du soleil. Un ciel gris et des fortes rafales de vent pour réveiller les joueurs un peu fatigués après le match contre Bastia sur un terrain bien abimé. Froid ou pas, le groupe a eu droit à une petite demi-heure d'oxygénation sur la plage de Palombaggia. En marchant ou en courant pour les plus courageux. Manquait à l'appel Bakary Koné parti rejoindre sa sélection nationale pour préparer la CAN, et quelques autres joueurs comme Cris, Lovren, Bastos ou Ederson restés à l'abri faire de la musculation. A peine le temps de souffler. Un entraînement était prévu en fin d'après-midi, avec un vent encore plus violent qui rendait le travail sacrément compliqué. La bonne surprise était la présence de Michel Bastos qui a participé à toute la séance, bon signe pour le Brésilien. Après plus d'une heure, personne n'était mécontent de retourner au chaud. Le temps de se laver et de se faire beau pour une réception à l’hôtel de ville.

Vendredi 6 janvier : Retour au calme après la tempête
Avec des vents avoisinant les 200 km/h, la nuit de jeudi à vendredi n'a pas été de tout repos. Au lever les dégâts étaient importants. Une coupure d'électricité plongeait même l'hôtel dans le noir le temps de quelques instants. Et le jour laissait apparaître les arbres arrachés. Pendant que des habitants et employés municipaux commençaient le nettoyage,  les joueurs prenaient eux la  direction de  l'entraînement toujours sans Cris ou Lovren. Travail devant le but pour les attaquants, tennis ballon pour d’autres étaient au programme après l'échauffement. A midi fin de la séance. Pour le dernier après-midi en Corse, les Gones laissaient le ballon, direction Bonifacio pour une réception et une petite visite de la ville. Retour sur Lyon samedi en  milieu de journée pour retrouver Gerland avant le derby face à La Duchère dimanche en Coupe de France.


Article réalisé par Jérémy Bazin
Crédits Photos : Le Progrès

commentaires

Haut de page