Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Week-end in London #1

par Simon Festinesi 27 Novembre 2011, 16:00 Petit tour d'Europe

http://s2.lemde.fr/image/2009/02/28/600x300/1161830_3_5cf0_arsenal-accueille-fulham-lors-d-un-derby.jpg
Londres est la ville du football en Europe. Cinq des vingt clubs de Premier League sont basés dans la capitale britannique. Lors de cette treizième journée, Tottenham, Chelsea, Arsenal, Fulham and Queens Park Rangers ont bataillé sur les terrains de Premier League pour des fortunes diverses. Voici un compte rendu de chacun des matches impliquant des équipes Londoniennes.

 

West Bromwich Albion –  Tottenham Hotspur 

Les Spurs ont montré qu’ils ont beaucoup de caractère Samedi après-midi en allant s’imposer sur la pelouse de West Brom. Pourtant la tâche leur avait été compliquée par les locaux qui ont ouvert le score par Mulumbu dès la 10e minute. Mais les hommes de Redknapp ne se sont pas affolés. Au fil du match ils ont imposé leur domination sur le match. La confiance qu’ils ont accumulé n’y est sans doute pas étrangère. Les joueurs de la banlieue du Nord de Londres n’ont en effet plus perdu depuis leurs deux défaites initiales contre les clubs de Manchester. Après l’égalisation à la 25e minute grâce à un but d’Adebayor qui a également marqué le troisième but de son équipe en fin de match, ils ont déroulé pour s’imposer 3 buts à 1. Une statistique retient l’attention, sur 26 tirs Tottenham a cadré 11 fois. Adebayor a lui seul a cadré 9 fois sur 10. Il est sans conteste le joueur en forme du moment chez les Spurs. Participant énormément au jeu, il a touché 62 ballons et n’en à perdu que 5. Ce qui est très rare pour un attaquant. Tottenham est sur une lancée impressionnante de 10 matchs sans défaites dont 9 victoires. Ils reviennent à 2 points de Manchester United avec un match de retard et s’imposent plus que jamais comme un candidat à la Ligue des Champions et même au titre. Avec un jeu léché et une équipe très solide, les Spurs sont pour le moment et de loin la meilleure équipe de Londres.

 

 Chelsea  – Wolverhampton Wanderers

La crise plane au dessus de Stamford Bridge. Après leur grosse contre performance de la semaine en Champions League, les Blues de Chelsea et en particulier leur entraîneur Ande Villas-Boas sont en grande difficulté. La défense est leur problème majeur et fait l’objet de nombreuses critiques. Chelsea n’est plus l’équipe solide qui avait été mise en place par Mourinho.  Les Blues ont encaissé déjà 17 buts en 13 matchs et Petr Cech n’a gardé sa cage inviolée qu’une seule fois depuis la 1ere journée, c’était contre Blackburn avant dernier du championnat. Avec 9 points pris sur 18 possibles, les hommes d’Abramovich sont très loin de réaliser un parcours digne d’un prétendant au titre. La réception des Wolves premier non reléguables et en difficulté en ce moment était donc une occasion de se relancer et d’éviter de se faire distancer par les équipes de tête qui imposent un rythme ahurissant. Le retour d’Ashley Cole qui avait raté le match de Champions League  était un motif de se réjouir pour les supporters.

Les joueurs de l’équipe londonienne ont pris le match par le bon bout et l’issue du match était scellée dès la mi-temps. Les locaux menaient 3-0 face à une pâle équipe de Wolverhampton. Le score aurait même pu être plus lourd si le gardien des Wolves, Hennessey n’avait pas fait un grand match. Cependant, si les Blues se sont rassuré, la route est encore longue et il leur faudra réitérer ce genre de performance contre des équipes de plus gros calibre.

 

Norwich City –  Queens Park Rangers 

Norwich City accueillait à Carrow Road les Queens Park Rangers pour un duel entre promus. Ces promus qui font un superbe début de saison en proposant un jeu offensif et alléchant. Après des débuts encourageants, les Canaris de Norwich sont un peu moins bien et avec une série de deux matchs nuls et deux défaites, la victoire contre QPR était impérative avant un enchaînement compliqué avec un déplacement à Old Trafford et la réception de Newcastle.

Pour QPR les choses allaient pour le mieux. Les joueurs de l’Ouest de Londres restaient avant la rencontre sur quatre bons matchs alors que leur calendrier était très difficile. Notamment avec leur victoire sur leurs voisins de Chelsea et les deux défaites encourageantes contre Tottenham et Manchester City qui sont rien de moins que les équipes les plus en forme du moment. Mais l’absence de leur capitaine Joey Barton pour se déplacement dans l’Est de l’Angleterre a été préjudiciable à QPR. Barton n’était d’ailleurs pas le seul absent côté londonien puisque le  troisième gardien Cerny était aligné suite aux blessures de Kenny et Murphy. Après l’ouverture du score au quart d’heure de jeu, les Hoops avaient pourtant trouvé le moyen d’égaliser par Young. Au terme d’un match très plaisant, le talisman de Norwich, Grant Holt entré en jeu quatre minutes plus tôt à donné la victoire aux siens avec un but à la 73e. Les Canaris passent devant leurs adversaires du jour au classement. Il faudra pour QPR se ressaisir dès la semaine prochaine à Loftus Road face a West Brom.

 

 Arsenal  Fulham 

Promis à l’enfer après un début de saison catastrophique, Arsenal est aujourd’hui le seul club anglais à avoir validé son ticket pour les 8e de finale de Ligue des Champions. Avec 5 victoires consécutives avant de recevoir Fulham dans un derby londonien en championnat et le meilleur joueur du monde en ce moment, Robin Van Persie, les Gunners sont de nouveau sur de bons rails. Pour Fulham, la situation était beaucoup plus compliquée. Avant de se rendre à l’Emirates, les Cottagers n’avaient que 2 victoires en 12 matchs en championnat. Ce derby semblait donc être très déséquilibré. Mais les Cottagers cette saison si ils sont capables du pire sont très imprévisibles. Cet après-midi, en étant très bien organisés et sérieux, ils ont réussi à arracher un point mérité à l’Emirates.

Les locaux n’ont pas réussi à concrétiser leurs occasions en première mi-temps. A la pause, grâce à un très bon Shwarzer, les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Malgré leur domination, la bande de Wenger a concédé le premier but du match. Et c’est Vermaelen qui a propulsé le ballon dans ses propres buts en tentant de dégager une superbe passe de Dan Murphy pour Riise. Le belge n’est pas resté malheureux bien longtemps puisque c’est lui qui a repris le centre de Walcott huit minutes plus tard pour remettre les deux équipes à égalité.

Ce point ne fait pas vraiment l’affaire des deux équipes. Fulham ne reste qu’à trois points de la zone de relégation alors que Arsenal perd du terrain sur ses rivaux dans la course à la Ligue des Champions qui est plus que jamais indécise outre-Manche.

 

Article réalisé par Simon Festinesi l Image : AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page