Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Le Tour de l'Avenir 2009 de Romain Sicard

Accueil > A propos > Le parrain > Tour de l'Avenir de Romain Sicard

http://www.letour.fr/PHOTOS/TDA/2009/800/fr/Gal_08_021.JPG
 Romain Sicard après le chrono d'Ornans qu'il a remporté. Cette avant-dernière 
 étape lui a également permis de conforter son Maillot Jaune.                          

Le Tour de l'Avenir est une course réservée aux coureurs âgés de moins de 23 ans. Les coureurs sont répartis dans 18 équipes nationales et cela depuis 2007. Tous les meilleurs espoirs mondiaux se retrouvent pendant neuf jours et se battent pour décrocher une (des) victoire(s) d'étape(s) ou un classement annexe (maillot à pois, maillot vert) mais surtout pour le général final, le Maillot Jaune tant convoité. Cette année, le slogan est : Venez voir les futures étoiles du cyclisme. Au palmarès de cette épreuve de référence figurent quelques grands noms du cyclisme, des vainqueurs de Grands Tour par exemple comme... Miguel Indurain (1986), Joop Zoetemelk (1969), Greg Lemond (1982), Laurent Fignon (1988), Felice Gimondi (1964) et plus récemment Angel Luis Casero (1994) et Denis Menchov (2001). Quelques spécialistes de classiques, ou de porteurs du Maillot Jaune dans la Grande Boucle, ont inscrit leur nom au très prestigieux livre d'or du Tour de l'Avenir : Charly Mottet (1984), Marc Madiot (1987), Pascal Lino (1989) et Johan Bruyneel (1990).

http://photos-b.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc1/hs116.snc1/4850_97884694806_97879699806_2055705_6173745_n.jpgC'est alors avec une certaine pression (positive ou négative), en voyant ce palmarès majestueux et avec les 1292,5 kilomètres qui se profilent à l'horizon, que Romain débute la course avec l'équipe de France A composée notamment de Guillaume Bonnafond (Ag2r La Mondiale) et de Tony Gallopin (Auber 93). Mais cette pression se dissipera bien vite et ce dès la première étape. Retour sur un Tour de l'Avenir de folie, qui confirmera que Romain est bien un futur grand, en tout cas, il est bien parti pour être l'un des meilleurs français de sa génération.

LE FILM du TDA

1ère étape (samedi 5 septembre) : Dreux-Dreux (130 km)
Au kilomètre sept, Romain suit
le Belge Debusschere
qui vient juste d'attaquer. Quelques hectomètres plus loin, le Basque décide de partir seul en compagnie de son compatriote Julien Bérard (France B). Le duo avalera 123 kilomètres  ensemble et s'entendent à merveille. Romain passera en tête de tous les grimpeurs pendant que son compagnon d'échappée enfile les secondes de bonifications lors des points chauds. Les leaders de la course ont eu jusqu'à 4'35" d'avance sur le peloton puis deux minutes environ dans le dernier tour, mais ils savaient que la course était gagnée. Rester à distribuer la victoire d'étape et le premier Maillot Jaune. Romain s'incline au sprint et prend une belle deuxième place malgré tout. Au général, il est repoussé à sept secondes, à cause des bonifs empochées par Bérard. Mais le coureur d'Orbea a assuré l'essentiel, il se place en grand favori pour la victoire finale au vu de sa bonne forme du moment (quinzième du relevé Tour de Burgos) et endosse le maillot à pois de meilleur grimpeur.
* 2° à m.t. 2° à 7 secondes 2° avec 33 points 1er avec 20 points

2ème étape (dimanche 6 septembre) : Dreux-Tourville-la-Campagne (138 km)
Première Journée avec le maillot à pois sur les épaules pour Romain. Dans la première côte du jour, il donne tout pour prendre quelques points histoire de conforter son avance en tête de ce classement spécifique de meilleur grimpeur. Sinon, journée tranquille pour Romain, dans le peloton, pendant que dans l'échappée du jour, ses compatriotes des équipes de France A et B passent dans les premières positions dans les grimpeurs qui jalonnent l'étape. Au général, il reste deuxième à sept petites secondes de Julien Bérard.
* 40° à m.t. • 2° à 7 secondes • 6° avec 33 points • 1er avec 23 points

3ème étape (lundi 7 septembre) : Le Thuit-Signol-Compiègne (189 km)

Pendant la majorité de l'étape le petit Basque est resté au chaud dans le peloton. Mais dans la dernière côte de l'étape
(la côte de Liancourt), Romain est parti prendre un point, voyant que la menace Nico Keinath se préciser au classement général du meilleur grimpeur. Il conservera sa tunique blanche à pois rouges pour quelques unités. Romain se découvre un nouveau rival dans la course à ce maillot distinctif. Au classement général, il reste bien calé à la deuxième place.
*
41° à mt 2° à 7 secondes 11° avec 33 points 1er avec 24 points

4ème étape (mardi 8 septembre) : Margny-lès-Compiègne-Sedan (197 km)
Et quatre points supplémentaire pour le maillot à pois. Consolidé. Pas tant que ça, Romain est toujours en tête et avec la tunique sur les épaules, mais derrière lui, Nico Keinath fait le forcing est revient à deux petits points du Français. L'Allemand devient une sérieuse menace mais Romain peut se consolider il est encore tout proche du Maillot Jaune, qui semble vouloir de lui dans les prochains jours...

* 49° à 11" 2° à 7 secondes 15° avec 33 points 1er avec 28 points

5ème étape (mercredi 9 septembre) : Sedan-Guénange (166,5 km)
Comme dans la première étape, Romain passe à l'offensive avec en vue la défense de son maillot à pois. Dès le kilomètre cinq, il se dégage en tête avec douze hommes dont... Nico Keinath, toujours collé au basques du Basque. Mais au fil des kilomètres, Romain enfile les points comme des perles. A l'issue de l'étape, il fait le break sur Keinath avec dix points de plus que lui. Dans les ultimes kilomètres de l'étape Romain a même tenté une échappée en solitaire pour entrevoir le Maillot Jaune et de lever une première fois les bras sur la ligne d'arrivée du Tour de l'Avenir. A 6000 mètres de Guénange, Romain est repris par l'échappée matinale dans laquelle il figurait et termine en roue libre laissant son coéquipier chez Orbea, Nicolas Castroviejo,
s'imposer. Le peloton arrivant cinq secondes après Romain, Julien Bérard conserve sa tunique jaune pour une seconde seulement ! Demain arrivée au sommet... ce qui permettrait à Romain de chiper à son compatriote la tête du général.
* 12° à 4" 2° à 1 seconde 11° avec 43 points 1er avec 38 points

6ème étape (jeudi 10 septembre) : Château-Salins-Gérardmer (146 km)
Au départ de cette sixième étape, Romain accusait une seconde de retard sur Julien Bérard au classement général. Le lauréat de la première étape est plutôt limité en montagne contrairement au Basque qui excelle dans cet exercice. Pour ce qui est du parcours du jour, les coureurs grimperont trois côtes de troisième catégorie avant de se présenter face au sommet de Gérardmer pour l'arrivée finale. Cette étape correspond au profil du maillot à pois qui fait son apparition en tête de la course dans les ultimes kilomètres
. Dans l’ascension du Col de Grosse Pierre, Romain suit les autres favoris pour la gagne et dans la descente, attaque en compagnie de Timofey Kritskiy. Rapidement le duo creuse l’écart et compte jusqu'à trente-cinq secondes d’avance sur un groupe de dix coureurs au pied de l’ascension finale où Sicard tente de décramponner son compagnon d'échappée. Mais le Russe, tenace revient sur Romain pour finalement, à cent mètres de la ligne, le dépasser au sprint. Mais pour Sicard la déception d'une seconde deuxième place s'efface bien vite au profil d'un grand sourire : Romain est le nouveau Maillot Jaune du Tour de France des jeunes de moins de vingt-trois ans.
* à m.t. 1er +1'43" 3° avec 70 points 1er avec 51 points

7ème étape (vendredi 11 septembre) : Gérardmer-Ornans (182,5 km)
Première journée en jaune pour Romain, qui savoure bien durant les 182 kilomètres de ce septième jour de course. Journée plutôt sereine pour le leader du classement général avant le chrono décisif du lendemain. Romain Sicard a passé la journée derrière ses potes de l'équipe de France A et B qui ont bien défendu la tunique dorée. Timofey Kritskiy, le dauphin de Romain au classement général est allé chercher quelques secondes de bonification en s'adjugeant la deuxième place de l'étape à Ornans. Attention car le Russe est réputé comme très bon rouleur contre-la-montre et il s'annonce comme le principal rival du Basque pour le titre du Tour de l'Avenir 2009.

* 28° à m.t. 1er +1'37" 5° avec 70 points 1er avec 53 points

8ème étape (samedi 12 septembre) : Ornans-Ornans (27 km - contre-la-montre)
C'est aujourd'hui ou jamais pour remporter le Tour de l'Avenir et de rejoindre au palmarès de prestigieux noms comme Fignon, Lemond, Indurain... Romain est attendu et a la pression. Derrière lui, Kritskiy pousse et le Russe aimerait lui aussi inscrire son nom au côté de son compatriote Menchov, lauréat du Tour d'Italie en mai dernier. Le futur coureur du Team Katusha (il évolue en 2009 avec l'équipe réserve en Continental), chute lourdement pendant ce chrono et abandonne ces chances de podiums et de victoire finale. Il souffre d'une fracture ouverte de la jambe et de multiples plaies. Sans le vouloir, Romain Sicard s'ouvre la porte du succès final mais aussi de la victoire d'étape puisqu'il compte sur la ligne d'arrivée trois secondes d'avance sur l'Américain Van Garderen, son nouveau dauphin au général, repoussé à plus de deux minutes. Ce dernier, membre de l'équipe Rabobank espoirs, lauréat du Tour du Haut Anjou (devant Romain, troisième), serait approché par la grande Columbia. Pour la petite histoire, Romain est monté sur le podium à quatre reprises pour recevoir successivement le trophée pour sa victoire d'étape, le Maillot Jaune pour sa première place au général, le Maillot vert du classement par points et le Maillot blanc à pois rouges pour le compte du classement du meilleur grimpeur. Avec les nombreuses côtes et sprints bonifications programmés demain, lors de la dernière étape, il sera difficile pour Romain de conserver les deux tuniques. Mais l'essentiel est là : le Jaune.

* 1er +3" 1er +2'01" 1er avec 82 points 1er avec 53 points

9ème étape (dimanche 13 septembre) : Besançon-Besançon (116,5 km)
C'est fait ! Romain a brillamment remporté ce Tour de l'Avenir 2009 et confirmé tout le bien que l'on pensait de lui. Surtout depuis son début de saison tonitruant chez Orbea. Mais à Besançon, il prend une nouvelle dimension et la planète cycliste s'en rend bien compte et le félicite. Les suiveurs prendent donc rendez-vous avec le futur... Dans deux semaines, déjà, pour le Championnat du Monde espoirs de Mendrisio, dont il est annoncé comme le principal favori apès ce Maillot Jaune conquis lors du TDA. Sa tunique n'a tenu que d'un fil sur ses épaules, le Basque a eu chaud ! En effet, les commissaires de la course ont retiré à Romain Sicard deux minutes au général.

* 35e à 24"  1er +1" 4° avec 82 points 7° avec 53 points

LE BILAN
Le classement général final
1. Romain Sicard (France A) en 30h33'41"
2. Tejay Van Gaderen (Etats-Unis) à 1 sec.
3. Sergej Fuchs (Allemagne) à 1'16"
4. Jacobus Venter (Afrique du Sud, Mixte) à 1'24"
5. Michel Kreder (Pays-Bas) m.t.
6. Daniel Teklehaimanot (Erythrée, Mixte) à 1'32"
7. Peter Stetina (Etats-Unis) m.t.
8. Nicolas Schnyder (Suisse) à 1'40"
9. Andrei Krasilnikau (Biélorussie, Mixte) à 1'49"
10. Rafael Valls Ferri (Espagne) à 1'57"

Article réalisé (le samedi 19 décembre 2009) par Nicolas Gréno l Image : Site officiel de Romain Sicard et du Tour de l'Avenir
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page