Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Equitation - Eric Lamaze et l’après Hickstead

par Emilie Drouet 6 Décembre 2011, 10:00 Equitation

Il y a tout juste un mois, le cavalier canadien vivait une terrible épreuve, la disparition foudroyante de son cheval Hickstead, en pleine compétition. Après quelques moments de doute et de tristesse, Eric Lamaze a décidé de continuer le chemin parcouru avec son fidèle compagnon. C’est donc avec Coriana Van Klapscheut, jument qu’il connait bien que le canadien s’est rendu au Gucci Masters de Paris ce week-end, et qu’il se tourne maintenant vers Londres 2012. Avec une pensée pour Hickstead, décédé le six novembre dernier.


http://images.ctv.ca/archives/CTVNews/img2/20111109/800_lamaze_eric_hickstead_111109.jpg

Hickstead effectuant son dernier parcours à Vérone

 

Avec Hickstead, il a été champion olympique, vice-champion par équipe à Pékin et médaillé de bronze des Jeux équestres mondiaux aux Etats-Unis. En 2010, cet étalon deviendra même le meilleur cheval du monde. Eric Lamaze a eu du flair cinq ans plus tôt en allant s’octroyer en Belgique l’étalon Hickstead, un sang chaud hollandais. Pourtant, rien ne destinait ce cheval à devenir une aussi grande monture. Jugé trop petit, trop fougueux pour la compétition, il ne correspondait pas aux caractéristiques visibles chez les autres chevaux. La suite a prouvé que son talent était bien plus grand que sa taille, Hickstead franchissait l’infranchissable avec une aisance tout aussi déconcertante. Un talent qui a apporté de grands moments de gloire à son partenaire Eric Lamaze.

Leur duo si brillant aura duré six longues et belles années. Il aurait pu durer encore plus longtemps, jusqu’à Londres 2012, par exemple. Mais le six novembre dernier, lors d’une étape de coupe du monde à Vérone, après avoir bouclé son parcours, Hickstead s’effondre, victime d’une rupture de l’aorte sous les yeux de nombreux spectateurs et de son propriétaire Eric Lamaze. Le choc est perceptible lors des derniers instants de Hickstead (la vidéo, âmes sensibles s’abstenir), les cavaliers acceptent unanimement d'arrêter la compétition et un hommage lui a été rendu dans la foulée. Pour Eric Lamaze, un autre combat est engagé…

 

Il le dit lui-même, son partenaire Hickstead était le meilleur cheval au monde. La profession le reconnait aussi. Suite à ce douloureux moment, le cavalier canadien a donc songé à se retirer complétement de la compétition, ne voyant pas comment rester compétitif sans son fidèle destrier. Finalement, la passion a été plus forte et Lamaze continue donc avec la grande envie de représenter son pays aux Jeux Olympiques de Londres avec l’appréhension, malgré tout, de ne pas aussi bien figurer avec une autre monture.

En attendant, il a repris la compétition, à Paris, lors du Gucci Masters. Il a déjà concouru avec Coriana Van Klapscheut auparavant, c’est cette jument qu’il a choisi pour prendre le relais d’Hickstead. Si Coriana n’est pas encore adulée comme l’était l’ancien étalon d’Eric Lamaze, la jument a montré ce week-end, qu’elle pourrait être parfaite pour succéder à Hickstead. Forte d’un parcours sans faute et rapide, Coriana a apporté à son partenaire une formidable deuxième place à Paris. Une nouvelle histoire commence…


http://images.ctv.ca/archives/CTVNews/img2/20111203/800_ap_lamaze_111203.jpg  Eric Lamaze et sa nouvelle monture, Coriana Van Klapscheut

 

On peut donc espérer une suite de carrière sous de bons hospices pour le canadien Eric Lamaze. Sans Hickstead, le meilleur cheval qu’a connu son propriétaire mais avec Coriana, une jument pleine de promesses avec qui il pourrait former à nouveau un joli duo, même s’il ne retrouvera certainement pas l’osmose qu’il entretenait avec Hickstead. Cela dit, monter sur les podiums, ce ne sera pas mission impossible. La médaille à Londres non plus, à priori.

Alors que les récompenses des athlètes de l’année se préparent, du côté du Canada, certains votes mettent largement en tête Eric Lamaze et Hickstead. Espérons que les plus grands du sport soient en communion avec ce choix du cœur, ce choix du peuple… Pour un dernier hommage. Au plus grand cheval de ses dernières années, Hickstead. 1996-2011.

 

  

Article réalisé par Emilie Drouet l Contact : emilie.drouet@culturesport.info

Images : AP/François Mori - Bruno De Lorenzo / Fiercavalli Press Office

commentaires

Haut de page