Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Federer surprend son monde

par Jérôme Collin 4 Mars 2012, 18:26 TENNIS

Alors que Novak Djokovic était l’immense favori de ce tournoi, Roger Federer a finalement tiré profit de l’élimination surprise du Serbe par Murray pour empocher un cinquième titre à Dubaï dans sa carrière.
 1-copie-41.jpg
 
 
Open de Dubaï
Créé en 1993 - Champion le plus titré: Roger Federer (4 titres)
ATP 500 - Prime au vainqueur: 500 points
Dur
Tenant du titre/Finaliste : Novak Djokovic/ Roger Federer
Têtes de série : Djokovic, Federer, Murray, Tsonga, Berdych, Fish, Tipsarevic, Del Potro
 
Les plus
-         Roger Federer rajoute un 72e titre à son palmarès de légende, en remportant le tournoi de Dubaï, pour la cinquième fois déjà dans sa carrière. Tout au long de la semaine, le Suisse a pratiqué un tennis de haute volée, ne concédant aucun set de tout le tournoi. D’abord gâté par le tirage du tableau, avec des victoires acquises avec maîtrise contre Llodra, Lopez et Youzhny, Federer a haussé le ton en demi-finale face à Juan Martin Del Potro, en remportant le match au terme de deux tie-break tendus. Dans le deuxième jeu décisif, Federer a même écarté consécutivement quatre balles de set en faveur de Del Potro, avant d’achever ce dernier, démontrant encore des ressources mentales impressionnantes. En finale, Federer n’a pas vraiment tremblé contre le Britannique Andy Murray, grâce à une solidité sur son jeu de service (un seul break concédé) essentiellement.
-         Même s’il a une nouvelle fois perdu, Andy Murray semble avoir franchi un nouveau cap dans sa carrière, et ce, depuis l’arrivée de son nouveau coach, Ivan Lendl. L’Ecossais s’est payé le luxe de sortir Novak Djokovic, triple tenant du titre et numéro un mondial, en demi-finale, pour frapper un grand coup. Au tour précédent, il avait aisément sorti Tomas Berdych, preuve que l’Ecossais est solide cette saison. Et s’il a baissé pavillon en finale contre Federer, nombreux sont les motifs d’espoirs pour Murray pour la suite de la saison.
-         Roger Federer commence à être sa bête noire, puisque le Suisse a encore battu Juan Martin Del Potro. L’Argentin a encore du mal à prendre le dessus sur celui qu’il avait pourtant battu en finale de l’US Open 2009. Malgré tout, le tournoi de Del Potro est encourageant, dans la lignée de ses parcours à Rotterdam (finale) et Marseille (titre). Pour la deuxième fois consécutive, il a infligé une défaite au Français Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale. Le natif de Tandil confirme qu’une place dans le Top 5 dans les semaines à venir est tout à fait envisageable pour lui.
 
Les moins
-         Clap de fin pour Novak Djokovic! Triple tenant du titre à Dubaï, favori à sa propre succession après son triomphe à l’Open d’Australie, le Serbe n’a rien pu faire en demi-finale face à Andy Murray, battu par plus fort que lui. Ce dernier empêche le Djoker de réaliser une saison aussi époustouflante que l’an dernier, et prouve que la meute de poursuivants est fermement décidé à rendre la vie dure au Serbe cette année. Cette défaite, la première de la saison, n’a en soi rien de surprenant, puisque ce même Murray, ainsi que Rafael Nadal, avaient poussé Djokovic dans ses derniers retranchements en Australie, le forçant à disputer deux matchs consécutifs en cinq sets. S’il ne s’est pas dit inquiet, force est de constater que la tournée américaine qui démarre sera beaucoup plus indécise que l’an dernier. D’autant plus qu’il est tenant du titre à Indian Wells et Miami.
-         Jo-Wilfried Tsonga ne sera pas resté longtemps en tant que numéro cinq mondial. Mais le plus ennuyeux reste sa nouvelle défaite face à Juan Matin Del Potro, démontrant que la concurrence va être encore plus acharnée pour les places les plus hautes du classement ATP. Et contrairement à Marseille, Tsonga n’a cette fois-ci pas pu pousser son adversaire à un set décisif. La perte du premier set au tie-break a mis un grand coup de massue sur la tête du Français, qui ne s’en est jamais relevé par la suite.
-         Décidément, les semaines se suivent et se ressemblent pour l’Américain Mardy Fish. Les tournois passent, mais rien n’y fait, la belle surprise de la saison passée ne met plus un pied devant l’autre. Une victoire facile face à Beck, puis Youzhny s’est chargée de replonger le joueur d’outre-Atlantique dans ses doutes, lui infligeant une assez cinglante défaite au second tour. Au classement, Fish voit revenir Del Potro comme une fusée sur lui.
 2-copie-27.jpg
 
 
Quart de finale
Djokovic (n°1) bat Tipsarevic (n°7): 6-0, 7-6(6)
Murray (n°3) bat Berdych (n°5): 6-3, 7-5
Del Potro(n°8) bat Tsonga (n°4): 7-6(1), 6-2
Federer(n°2) bat Youzhny: 6-3, 6-4
 
Demi-finale
Murray (n°3) bat Djokovic (n°1): 6-2, 7-5
Federer (n°2) bat Del Potro (n°8): 7-6(5), 7-6(6)
 
Finale
Federer (n°2) bat Murray (n°3): 7-5, 6-4
 
 
 
En bref
Troisième titre de la saison pour Ferrer, facile vainqueur de son compatriote Verdasco (6-1, 6-2) à Acapulco. Wawrinka et Giraldo auront été les autres animateurs de la semaine. Almagro (n°2), Mayer (n°5) et Granollers (n°7) auront déçu. A Delray Beach, classé ATP 250 tout comme Acapulco, Anderson (n°7) affronte en finale ce soir le qualifié australien Matosevic. Les Américains Roddick et Isner, à l’image de Fish à Dubaï, sont les perdants de la semaine.
 

 
 
Article réalisé par Jérôme Collin
Images : L’Equipe, Orange
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page