Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rétro Tennis - Octobre : Murray, Mister Asia (10/12)

par Erwan Quinat 29 Décembre 2011, 09:00 TENNIS

Une page se tourne. 2011 prend fin tandis que 2012 prend son envol. De l’Australie au Canada, Europe, Asie, Afrique et Amérique visités, la saison tennistique fut haute en couleurs et riche en rebondissements. L’heure des bilans arrive ainsi, une rétro parfaite pour revivre des moments magiques. Dixième épisode avec le mois d'octobre qui a vu Andy Murray au sommet de sa forme en Asie et un Tsonga haut en couleur.

 

 30_06_TsongaMurray_630420_scalewidth_300.jpg

 

L'homme du mois : Andy Murray

L'Ecossais, quatrième mondial, avait déjà retrouvé le chemin du succès quelques jours auparavant à Bangkok. Mais Murray n'allait pas s'arrêter là, au contraire, le joueur allait débuter son gros temps fort de cette saison 2011 en s'imposant durant ce mois d'octobre comme étant le maître de l'indoor, et profitant ainsi des coups de fatigue de Djokovic et de Nadal. Après Bangkok, c'est donc à Tokyo, un ATP 500 que le Britannique allait poursuivre sur sa lancée. Confiant après sa victoire à Bangkok, Murray a signé un parcours très convainquant jusqu'en finale. En finale, Rafael Nadal se dresse devant lui. Un Nadal en perte de confiance ces derniers temps à cause certainement des défaites à répétitions face à Djokovic. Mais Nadal reste Nadal, et le Majorquin domine sans trop de soucis Murray lors du premier set (6/3) avant que ce dernier se réveille. Nadal lâche complètement prise et Andy s'offre le 20ème titre de sa carrière. C'est sa première victoire sur l'Espagnol cette saison après 4 confrontations perdues.

Le Britannique affiche alors pleinement ses objectifs pour la fin de saison : devenir numéro trois mondial et devancer Roger Federer. Nul doute que le joueur est sur la bonne voie mais pour parvenir à ses fins, il faudra mettre les bouchers doubles et briller à Shanghai, un Masters 1000.

Jamais deux sans trois ? Oui. Encore une fois, Andy Murray allait impressionner. Il conserve son titre à Shanghai et se transforme en une véritable machine à gagner. Fini l'attitude défaitiste qui lui a souvent joué des tours, en cette fin de saison, il semble avoir passé un cap. David Ferrer n'a pas trouvé la clé pour stopper l'homme en forme du circuit et comme l'année passée, il s'incline face à Andy Murray en finale qui termine en beauté une saison asiatique fantastique, (7/6 6/4). Un Masters 1000 en plus dans la poche, le deuxième de la saison, après Cincinnati. Il remonte sur la troisième marche du podium du classement ATP, Roger Federer est quatrième. Le plus mauvais rang pour le Suisse depuis 2003...

 

2-copie-2.png

 

 

Le Frenchie du mois : Tsonga sur sa lancée

Après un titre à Metz en Septembre, Jo-Wilfried allait confirmer son excellente forme en doublant la mise à Vienne. Au-delà du sacre, cette victoire lui permet de se positionner en très bonne position pour le Masters final de Londres, qui regroupe les huit meilleurs joueurs de l'année. JWT est désormais septième. Mais ce titre Autrichien, il fallait aller le chercher ! En finale, Jo se heurte au redoutable Juan Martin Del Potro qu'il n'avait jamais dominé auparavant en trois confrontations. L'Argentin a mené la vie dure au Français qui a du batailler plus de 2H30 sur le terrain sur le score final de 6/7 6/3 6/4 pour s'adjuger le septième titre de sa carrière. Un ATP 250 qui va lui faire le plus grand bien et qui le place parfaitement dans la course pour Londres.

 

3.jpg

 

 

Monfils et Berdych titrés

Gaël Monfils est l'autre tricolore en forme. Le Français est également titré, à Stockholm. Véritable retour gagnant pour "La Monf" après une blessure au genou qui l'a tenu écarté des courts durant trois semaines. En Suède, il a très vite retrouvé ses sensations. Monfils a réussi a faire respecter la logique dans un tournoi 250 où il était le grand favori. En finale face à Jarko Nieminem, il a ajouté un quatrième titre au palmarès de sa carrière (pour onze finales perdues !), le premier de sa saison. Le Guadeloupéen était le seul joueur membre du top quinze à n'avoir pas gagné un titre en 2011, l'anomalie est donc réparée. De justesse. Cette victoire lui permet de préparer Bercy dans de bonnes conditions, où il a une place en finale à défendre.

Dans le début du mois, le Tchèque Tomas Berdych s'est illustré en remportant l'ATP 500 de Pékin. En terre Chinoise, Berdych prend le meilleur sur le Croate Marin Cilic en trois sets 3/6 6/4 6/1. 29 mois après son dernier titre, le Tchèque met enfin un terme à cette série noire et marque de précieux points pour la course au Masters. Une très bonne opération pour le Scandinave qui a notamment dominé Jo-Wilfried Tsonga en demi.

 

4.jpg

 

 

Article réalisé par Erwan Quinat | Images : Reuters

commentaires

Haut de page