Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Français du plat pays #12 : Rémi Maréval

par Laura Gilboux 12 Mars 2012, 10:00 CS BELGIQUE

A l'image de Jean-Pierre Papin ou plus récemment d’Eliaquim Mangala, le championnat belge de football a de tout temps accueilli de nombreux joueurs français. En cette saison 2011-2012, Culture Sport Belgique a décidé de vous présenter les Bleus du football noir-jaune-rouge. Toutes les deux semaines, retrouvez le portrait de l'un d'eux. Ce lundi, partez à la découverte de Rémi Maréval.

 
csbelgiquefoot.jpg

A vingt-huit ans, c’est à la Gantoise que Rémi Maréval a entamé sa troisième année dans notre championnat, après avoir déjà gouté à la Division 1 pendant deux saisons avec Zulte Waregem. Cependant, avant d’arriver dans notre plat pays, ce latéral gauche français a évolué pendant près de huit ans dans son pays natal, naviguant sans arrêt entre la Ligue 1, la Ligue 2 et la Nationale. Il est notamment connu pour avoir inscrit le but le plus rapide de la Ligue 2 française, alors qu’il évoluait pour le FC Nantes.

 

C’est à l’AS Beauvais qu’il effectuera ses grands débuts durant la saison 2001/2002. Il y a jouera la montée en Ligue 1, mais malgré son incontestable statut de favori, le club finira dernier à la surprise générale et sera finalement relégué en National. N’ayant presque plus de temps de jeu, il décida alors de s’en aller et tenta une aventure à l’étranger en signant en janvier 2004 pour le club anglais de Oldham Athletic.  Cependant il n’y jouera presque pas et reviendra finalement au pays six mois plus tard en s’engageant avec Gazélec Ajaccio.  Il retrouva ainsi la National ainsi que l’entraineur qui le fit débuter à Beauvais quelques années auparavant.

 

Il ne s’attardera cependant pas sur l’île de beauté puisqu’il rejoindra le FC Tours la saison suivante, avec  qui il aura notamment le bonheur de retrouver la Ligue 2, un an après son arrivée au club. Cependant, la joie sera de courte durée car cette expérience dans la division supérieure sera plus que pénible. En effet, Tours finira bon dernier et redescendra immédiatement en National. En fin de contrat avec son club, il restera quelques semaines au chômage avant de s’engager avec le FC Nantes en juillet 2007, où il deviendra un joueur incontournable.  Les Nantais accèderont à la Ligue 1 durant la saison 2008/2009 mais n’y feront qu’un court passage.

 

En 2010, Maréval retrouve encore une fois Baptiste Gentili qu’il avait déjà côtoyé à Beauvais et à Ajaccio, cependant la collaboration ne se déroulera pas aussi bien que par le passé entre les deux hommes. Pas souvent aligné par son coach et boudé par le public, le natif du Val d’Oise décida de s’expatrier en Belgique afin d’y retrouver un second souffle.

 

Il signa donc en août 2010 à Zulte Waregem, avec qui il se maintiendra en Division 1. Il y fera deux bonnes saisons, ce qui lui permit de monter encore d’un cran en s’engageant avec la Gantoise durant le dernier mercato d’hiver. Le club flandrien est actuellement troisième de la Pro-League et réalise donc une très bonne saison pour l’instant.



Article réalisé par Laura Gilboux
Crédit photo : Belga

commentaires

Haut de page