Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aurélien Duval : "Je n’ai jamais été en difficulté"

par Jérémy Bazin 10 Janvier 2012, 18:30 Cyclo-cross

Finalement est-ce vraiment une surprise de voir Aurélien Duval champion de  France de cyclo-cross ? Depuis le début de saison, et surtout depuis quelques courses, il est toujours présent, à la bagarre. Dimanche il faisait donc logiquement parti des outsiders. Une course parfaite qui lui offre un maillot tricolore. Pour Culture Sport, il revient sur ce jour qui restera comme l’un des plus grands de sa carrière.

http://videosdecyclisme.fr/wp-content/uploads/2012/01/championnat-de-france-aurelien-duval.jpg
Culture Sport : On vous a vu être de plus en plus fort depuis quelques semaines pour arriver au top à Quelneuc, c’était voulu ?
Aurélien Duval : C’était voulu, oui et non. Le mois de janvier est toujours très important, avec le championnat de France, les deux manches de Coupe du Monde, les championnats du monde. Quand j’ai repris la saison, j’ai enchaîné les courses en Belgique et en France, le niveau est revenu petit à petit pour arriver en forme en janvier.

Culture Sport : Comment s’est déroulée votre course ?
Aurélien Duval : Idéalement ! Je n’ai jamais été en difficulté, je n’ai jamais perdu de temps. J’étais très bien physiquement, j’attendais que la FDJ fasse la course, c’était à eux de prendre la course en main comme ils étaient en surnombre. Etre seul n’est pas forcément un avantage non plus. Si deux coureurs de la FDJ avaient été aussi forts que moi, ils auraient pu attaquer à tour de rôle pour me faire craquer. Mais au départ je savais que j’étais seul, je n’allais pas pleurer sur mon sort.

Culture Sport : Et vous gagnez au sprint.
Aurélien Duval : Le circuit était physique mais il n’y a jamais eu de gros écrémage car ça ne roulait pas super vite. Finalement ça a joué en ma faveur. Le sprint ? J’ai commencé à accélérer dans la petite ligne droite pour prendre le virage en tête et après j’ai continué mon effort jusqu’à la ligne. Quand je passe la ligne en premier j’étais bien sûr très heureux. Je m’étais fixé un podium comme objectif, mais je ne savais pas sur quelle marche je pouvais monter.

Culture Sport : C’est une revanche ?
Aurélien Duval : Je ne veux pas qu’on parle de revanche ! Le but ce n’est pas de parler d’un coureur qui a été suspendu, je suis champion de France de cyclo-cross. Pour moi tout ne va pas changer. J’ai été roulé hier, j’irai rouler demain. Je vais essayer de donner le meilleur de moi-même pour honorer le maillot du mieux que je peux.

Culture Sport : Dimanche a lieu la seule manche de coupe du monde en France, ce maillot vous motive davantage ?
Aurélien Duval : Ça ne me donnera pas de motivation supplémentaire. Je donne tout ce que je peux à chaque course. Je fais du vélo et j’essaie de faire du mieux que je peux.


Article réalisé par Jérémy Bazin
Propos recueillis par Jérémy Bazin
Crédit Photo : J. Leduc

commentaires

Jérémy 10/01/2012 23:14


@PM, c'est vrai j'ai hésité à le mettre ce "finalement", mais au départ Mourey était le grand favori, alors je l'ai mis...

@Nicolas, je ne pense pas qu'il soit très amer, mais tout le monde lui parle de son passé, alors que comme il le dit, l'info principale c'est son titre. Ca peut être énervant...

Nicolas 10/01/2012 19:59


Il me parait quand même très amer contrairement à ce qu'il dit...depuis quand porter le maillot tricolore ne motive pas plus ? En tout cas belle course, Madiot doit l'avoir mauvaise. Ce mec a un
talent fou et j'espère pour lui qu'il retrouvera vite un contrat pro !!

PM 10/01/2012 18:50


Pas besoin de "finalement", le sacre d'Aurélien Duval n'a jamais été, en rien, une quelconque surprise.

Haut de page