Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier League (J31) : La roue tourne

par Kévin Cassin 3 Avril 2012, 21:00 Petit tour d'Europe

Nous nous étions quittés la semaine dernière avec une course pour le titre plus disputée que jamais entre les deux Manchester, une bataille pour la troisième place entre Arsenal et Tottenham qui semble tournée en faveur des Gunners. Mais également Chelsea et Newcastle en embuscade, Liverpool complètement lâché. Dans Culture Sport nous revenons sur cette trente et unième journée de Premier League.

 
827011-14138764-317-238.jpg
Le sprint est lancé

Et si la force des plus grandes équipes était justement de savoir aborder la dernière ligne droite sans trembler ? Manchester United n’était pas le grand favori pour le titre après les performances désastreuses en Ligue des Champions, Europa League et en Cup dont les hommes de Sir Alex ont été les acteurs cette saison. Cependant, la barre a été redressée, et pas qu’un peu. Ce lundi, United se déplaçait chez les Rovers de Blackburn. Tout comme la semaine dernière contre Fulham, les Reds Devils n’ont pas particulièrement brillé, mais la victoire est encore là. Un score de 2 à 0, qui s’est dessiné dans les dix dernières minutes grâce à Valencia et Ashley Young. Trente et un points pris sur les onze derniers matches pour United, qui à la fin de cette journée, compte cinq points d’avance sur son dauphin et rival Manchester City.

City justement, recevait quand à lui la surprenante équipe des Black Cats de Sunderland. Un match important pour les Cityzens, qui pouvaient mettre la pression sur United. Mais une fois de plus, comme lors de leur contre-performance contre Stoke City, les hommes de Roberto Mancini ont fait jouer leur orgueil, blessé, plutôt que de figurer comme un légitime prétendant au titre dès l’entame de la rencontre. Ce match aura moins le mérite d’avoir fait vibrer les spectateurs de l’Etihad Stadium, qui ont assisté à un festival offensif, pour un final de 3 buts partout. Balotelli, par deux fois, et Kolarov sont les buteurs côté City, tandis que Larsson lui aussi auteur d’un doublé, et Bentdner, sont les buteurs des Black Cats. City, met aussi un terme à l’une des séries les plus impressionnantes d’Europe : vingt et un matches sans défaite à domicile, dont une série de quinze victoires consécutives. Un malaise visible côté City, avec un gros désaccord entre les deux buteurs, Balotelli et Kolarov, pour un coup franc. Pas si anodin que cela pour une équipe qui tournait aussi bien que City.

 

358386-NewcastlePHOTOAFP-1333305048-899-640x480.jpg

 

L’Europe n’a pas vendu ses billets

Une équipe dont on parle peu mais qui pourtant figure comme un sérieux prétendant à la Ligue des Champions, c’est l’équipe des McPies de Newcastle. Emmenés cette saison par un Hatem Ben Arfa étincelant, auteur d’un retour très convaincant après sa longue blessure. Newcastle est actuellement sixième du championnat. Ce week-end, Newcastle recevait à Saint-James Park les Reds de Liverpool, mal en point cette saison en championnat. Liverpool dominé du début à la fin dans ce match, que les McPies remportent 2 à 0, grâce à un doublé de la recrue hivernale au combien efficace, Papiss Cissé, qui marque là son septième but en sept matches. Newcastle n’a que cinq point de retard sur Tottenham et Arsenal dans la course à la Ligue des Champions, et compte le même nombre de point que les Blues de Chelsea.

Dans cette course à l’Europe justement, l’équipe de Tottenham a enfin conjuré le mauvais sort en s’imposant enfin dans son antre de White Hart Lane contre Swansea. Les Spurs, auteurs d’une série négative depuis plusieurs semaines, ont enfin retrouvé le chemin et, espérons le, le goût de la victoire. Les hommes de Redknapp se sont imposés 3 à 0 ce week-end, avec des réalisations de Van Der Vaart et un doublé d’Emmanuel Adebayor. Les Spurs sont actuellement quatrième de la Premier League, et comptent cinquante-huit points, tout comme les Gunners, troisième à la différence de buts.

 

310312-QPR---L.jpg

 

Des Gunners à la peine ce week-end, dans un derby londonien, les opposant aux Queens Park Rangers à Lotfus Road. Pourtant sur huit victoires consécutives, Van Persie et Cie partaient favoris de ce match, face à une équipe jouant le maintient. Mais ce match n’a pas réservé le scénario attendu. Arsenal s’incline 2 buts à 1, grâce à Taarabt (qui marque son premier but en Premier League) et Diakité pour QPR, contre Walcott pour Arsenal. A noter que le meilleur buteur du championnat, Robin Van Persie est  muet depuis trois matches. Si les Gunners espèrent conserver leur ticket pour la C1 l’an prochain, elle devra sans doute compter sur un retour en forme de l’homme providentiel du club cette saison, auteur tout de même de vingt-six buts en trente-et-un matches.

Et enfin, dernier club jouant l’accès à l’Europe, l’équipe des Blues de Chelsea. Tout comme Liverpool, Chelsea fait une saison en demi-teinte, mais le bilan comptable en championnat à l’heure actuelle n’est pas si catastrophique. Mais depuis l’arrivée de Di Matteo à la place de Villas Boas au poste d’entraîneur, du mieux se fait sentir dans le club londonien. Encore ce week-end, Chelsea s’est imposé, à l’extérieur chez le quinzième, Aston Villa. Et une victoire avec la manière, 4 à 2. Des buteurs se nommant Sturridge, un doublé du défenseur Ivanovic et … Fernando Torres ! El Niño marque enfin un but en championnat quinze jours après avoir retrouvé le chemin des filets en FA Cup. Chelsea est aujourd’hui toujours cinquième, reste au contact d’Arsenal et Tottenham, mais sous la menace de Newcastle.

 


Article réalisé par Kévin Cassin
Crédit photos : AFP
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page