Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Olympico sans vainqueur

par Loïc Espitalier-Noël 6 Février 2012, 16:25 OL Inside

L'Olympique de Marseille a concédé le nul hier soir au Vélodrome (2-2) face à l'Olympique Lyonnais. Les Marseillais peuvent nourrir des regrets puisqu'ils menaient 2-0

182-om-ol

Il y a des matchs nuls qui valent plus que d'autres. Celui là n'arrange personne, du moins sur le plan comptable, puisque Olympiques Lyonnais et Marseillais s'éloignent encore un peu plus du Paris Saint-Germain, désormais respectivement à dix et onze points. De plus, les deux clubs pouvaient monter sur le podium en cas de victoire, au profit de Lille, qui compte un match en moins à cause du froid polaire qui s'est abattu sur la France ces derniers joueurs. Désormais, le LOSC pourra mettre les deux Olympiques à distance lors de leur match en retard. D'un autre côté, ce match nul n'a forcément pas la même saveur pour Rémi Garde ou pour Didier Deschamps et ce pour une simple et bonne raison : le déroulement du match.

À domicile, les Marseillais sont agressifs dans le pressing dès l'entame de match et asphyxient leurs homologues. Ils sont logiquement récompensés dès la 15e minute, lors de l'ouverture du score de Cheyrou, à qui les clés du jeu ont été confiés ainsi qu'à Amalfitano en l'absence du maître à jouer marseillais, Mathieu Valbuena. Le Marseillais débloque donc le compteur suite à un hors jeu de Brandao et un cafouillage dans la défense lyonnaise, pourtant pourvue de nouveau de Bakary Koné, de retour de la CAN.

Cheyrou, Amalfitano et Brandao restera le trio qui aura fait du mal à l'OL pendant une grosse partie du match et c'est d'ailleurs ce dernier qui ne manquera pas de doubler la mise un quart d'heure plus tard pour porter la marque à 2-0 (34'). Mais on connaît les Lyonnais cette saison pour leur capacité à se sortir de situation bien plus périlleuse, notamment à Zagreb en Ligue des Champions, ou encore Lille et Lorient en Coupe de la Ligue. Et les coéquipiers de Lisandro vont une nouvelle fois montrer leur force de caractère, en renversant totalement le cours du match. Totalement amorphe et jouant trop bas jusque là, les Rhodaniens vont réduire le score par Gomis pas moins de deux minutes après le but de Brandao (36') avant que Souleymane Diawara ne relance totalement la machine lyonnaise juste avant la mi-temps en déviant un centre de Cissokho dans ses propres filets.

Les Lyonnais étaient revenus dans la partie et allait imposer leur griffe pour encore un quart d'heure après la mi-temps, avant que les locaux ne reprennent la main, dans un match fermé et assez pauvre techniquement, avec sans un doute un lien avec la température au Vélodrome hier soir. Les Lyonnais sont donc descendus à Marseille pour interrompre la série de victoires consécutives qui courait depuis déjà mi-décembre en Ligue 1, Coupe de France et Coupe de la Ligue. Ils empêchent ainsi leurs poursuivants de passer devant mais ont peut-être dores et déjà abandonné toutes chances de titre.


Article réalisé par : Loïc Espitalier-Noël
Crédit Photos : Reuters

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page